Bodjona VS Betty Chausson : La Cour suprême donne raison au « Ministre Grand Format»

0
431

L’ancien ministre l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, cité dans l’affaire de dénomination de nom, peut pousser un ouf de soulagement.Et pour cause, après le dépôt à la Commission électorale locale (CELI) d’Agoè-Nyivé par Pascal BODJONA des candidatures de sa liste indépendante aux élections locales du 30 juin prochain, les responsables d’un mouvement du nom de ‘Ensemble, le Togo’ sont  montés au créneau .Une affaire de dénomination qui a finalement conduit l’autre à assigner en justice la tête de la liste « Ensemble pour le Togo » (E-Togo) .Selon l’entourage de Pascal Bodjona, c’est lundi à 13h45, par voie d’huissier, que l’ancien directeur de cabinet de Faure Gnassingbé a reçu une assignation à comparaître le même jour à 14h30 devant le président du Tribunal de première instance avant de se voir accorder un renvoi pour se présenter dans la soirée, soit à 17h30.

Pour Cyr Adomayakpor , c’est la candidature de l’ancien directeur de cabinet du président de la République, Faure Gnassingbé, à  l’élection présidentielle de 2020.  La Cour suprême du Togo vient de lui donner raison dans l’affaire qui l’opposait à Mme Betty Chausson, au sujet de la dénomination de sa liste. Une consécration du droit selon Luc Abaki, homme du premier cercle de Pascal Bodjona.Les juges de la cour suprême ont pris sur eux de dire le droit.Pour les municipales du 30 juin, Pascal Bodjona se présente dans la commune d’Agoè-Nyivé avec la liste “Ensemble pour le Togo” (E-Togo).

Sorti de prison en février 2016, l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, souhaite à nouveau s’engager en politique. Il a récemment travaillé aux côtés d’Albert Kan-Daapah, ministre ghanéen de la Sécurité, chargé d’organiser le dialogue entre les différents acteurs de la crise togolaise.

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here