Braqueurs de banques , agresseurs à main armée, commerçants roublards : Ces bandits qui parasitent la tranquillité de la population ; aux arrêts par le col OKPAOUL et présentés à la presse .

0
407

 

La police Togolaise a mis la main sur des braqueurs  appartenant à un vaste réseau. Ils opérent dans plusieurs localités avec pour point de ralliement  l’hôtel Domino Palace, sis à Avepozo.C’est le  directeur général de la police nationale, le Colonel Ayaovi Opkaoul,qui a présenté à la presse ce jour 1 Décembre 2020, ces présumés braqueurs  qui opèrent au Nord Est de lomé plus précisement dans le quartier Avépozo. Contre eux, les chefs d’accusation retenus sont nombreux. Braquage à mains armées et vol de centaines de millions  .L’enquête qui a suivi a permis l’interpellation des  membres de la bande. Des armes et des munitions ont été retrouvées en leur possession. En effet les nommés NWACHUKWU Chinemeren alias Boma, OBUMNEKE Nnabuo alias Obu et TOCHUKWU Igwe  ont été arrêtés  le samedi 21 novembre 2020 aux environs de 17h00. Ils  vont conduire ensuite  les enquêteurs, à l’hôtel Domino Palace, sis à Avepozo où étaient logés, les nommés OKWARA Timothy Délé et AGUOBUO Chigozie alias Oboy impliqués dans plusieurs braquages .  Selon la police nationale, les personnes arrêtées sont celles qui sont  impliquées dans de nombreux braquages auxquels l’on a assisté ces derniers temps à Lomé.

Selon la police  , suite à la série de braquages perpétrés dans la ville de Lomé depuis Août
passé, et dont les victimes sont généralement, des clients de banques, ayant fait
des retraits de somme importante d’argent, la Brigade de Recherches et
d’Investigations de la Direction Générale de la Police Nationale, a ouvert une
enquête.Des objets trouvés en la possession de ces braqueurs ont été aussi saisis par la police .Les investigations vont permettre d’interpeller, le lundi 23 novembre 2020 dans un ghetto à Avépozo, ces cinq complices en compagnie de deux autres individus, les nommés NWAKPA Timothy alias Friday et AHAMEFULE Ifeanyi, en train de planifier un braquage qu’ils voulaient perpétrer le même jour dans la capitale. La descente dans l’hôtel domino palace après leur interpellation, va permettre d’y retrouver et d’interpeller deux autres membres du réseau : les nommés OLUZOR Chibbuko et ONUORAH Peter. Les perquisitions ont permis de découvrir, un pistolet automatique avec son chargeur et douze (12) munitions de 9mm, ainsi que trois motos utilisées par ces braqueurs pour opérer. La fouille minutieuse des motos a permis de retrouver, un second PA, soigneusement dissimulé dans le siège de l’une d’elles. Les neufs (09) suspects interpellés, les PA, les munitions, et les trois motos saisies ont été ramenés dans les locaux de la Direction Générale de la Police Nationale.Ils sont accusés d’avoir volé, entre 2019 et 2020, plusieurs centaines millions de francs CFA, lors de plusieurs opérations de braquages et de vols à mains armées.

D’après le Directeur général de la Police nationale, le Colonel Okpaoul, « le mode opératoire de ces groupes de malfrats qui s’organisent
généralement en deux binômes au guidon et en croupe de deux motos, consiste à
introduire un complice à l’intérieur d’une banque pour surveiller les clients
venus faire des retraits de somme importante d’argent, pendant que trois autres
attendent sur les motos, pas très loin de la banque. Lorsque le complice à
l’intérieur de la banque identifie une victime cible, il appelle ceux qui sont à
l’extérieur pour la leur décrire. Un premier binôme à moto, prend la victime
décrite en filature. Quand celui qui se trouve dans la banque rejoint son binôme
sur la moto, ils suivent eux-aussi, les premiers. Ces malfrats, arrivés à un endroit
qu’ils estiment propice pour leur forfait, y braquent leur victime, la dépossèdent
de son argent, et n’hésitent pas à ouvrir le feu sur elle en cas de résistance ; ou
même sur quiconque tente de lui porter assistance. Après leur forfait, ils replient
vers la zone de Baguida, Avépozo, Kpogan, ou Agbavi. »

La Police Nationale remercie la population pour sa franche collaboration
et l’appelle à la vigilance surtout en ces moments de fêtes de fin d’année.

Gilles OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here