Célébration du « Mois du consommer local » au Togo : Le ministre Adedze a visité l’entreprise « Mi Doum » à Assahoun

0
244

 

A la suite du lancement officiel du « Mois du consommer local » au Togo le 06 octobre dernier sur l’esplanade du Palais des Congrès de Lomé, le ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion de la consommation locale, Kodjo Adédzé a saisi l’occasion pour visiter les locaux de l’entreprise « Mi Doum » installée à Assahoun dans la préfecture de l’Avé ( 55 km de Lomé).

Spécialisée dans la production des poulets fumés emballés, « Mi Doum » est une entreprise qui a pour vision, de réduire les importations des poulets et de fournir à la population togolaise les poulets locaux bio. Cette visite du ministre Adedzé s’inscrit dans la droite ligne du gouvernement de faire de la promotion de la consommation locale, une priorité afin d’encourager les jeunes à l’entrepreneuriat et stimuler l’économie nationale.

« C’est la volonté du gouvernement de voir les jeunes s’intéresser à l’entreprenariat et surtout de s’engager dans la transformation et la promotion des produits locaux », a déclaré Kodzo Adedze, ministre en charge de la consommation locale.

Pour le Directeur général de « Mi Doum » Dodzi Bockor, c’est un honneur d’être visité par le ministre Kodjo Adedzé  et sa délégation en ce mois de la consommation locale. La réticence des banques à accorder des prêts aux jeunes entrepreneurs constitue un frein mais grâce à la mise en place du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) tout semble rentrer petit à petit dans l’ordre.

«  Nous avons commencé par l’élevage des poulets dans notre ferme que nous livrons aux restaurants et les hôtels de la place. Puis, est venue l’idée en 2018 d’aller à la production des poulets fumés. Un premier coup d’essai avec 10 poulets, 20, 50 et 60 avec les amis et la mayonnaise a donc pris. L’idée étant intéressante, nous avons demandé des prêts auprès des banques qui n’ont pas abouti. Notre chance, est l’arrivée du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole qui a trouvé génial ce projet en acceptant d’accorder un financement de 150 millions FCFA. C’est le fruit de cette unité ici présente », a indiqué le jeune entrepreneur.

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here