Contrôle Citoyen de l’Action Publique: Le CACOFE outillé à Tsévié

0
674
  Dans le cadre de ses activités, le Programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL) a organisé à Tsévié du 7Mai au 10 Mai 2019, un atelier de renforcement de capacité des femmes du Cadre de Concertation  du Zio  (CACOFE)  sur le concept de contrôle citoyen de l’action publique.Il vise la participation des femmes dans l’élaboration des politiques de développement au niveau local, leur mise en œuvre ainsi que leur suivi-évaluation pour une gouvernance participative concertée au niveau local .L’objectif de cet atelier est d’outiller les participants sur les approches d’analyses des politiques et actions publiques communales,amener les participants à comprendre l’impotance et les moyens d’intégration du genre dans les affaires communales. Pour y parvenir, les responsables ont élaboré des modules de formation basés  sur l’utilisation combinée d’une variété de méthodes et outils andragogiques tels que les discussions en petits groupes, présentations théoriques, exercices pratiques, études de cas, examen de problèmes cruciaux spécifiques pour les  communes. Les formations données par les responsables sont articulées autour des modules  suivants :
Module 1

Clarification des concepts( politiques publiques,actions publiques,CCAP,Dévéloppement Local ,Planification Nationale et Locale.

 Module 2

Organisation et fonctionnement de la commune de Tsévié

 Module 3

CCAP

 Module 4

Les outils du Controle Citoyen de l’Action Publique

   Module 5

Le principe de subsidiarité et de redevabilité

Après la SCAPE, le Plan National de Développement (PND)  constituera le cadre de mise œuvre des politiques publiques du pays pour les cinq prochaines années.

De plus, dans le processus de décentralisation la société civile a un rôle crucial à jouer dans le développement local et national pour une bonne gouvernance et une démocratie à la base a déclaré Bruno LOGLO le Maire de la commune de Tsévié à l’ouverture de l’atelier.

Parvenir à la bonne gouvernance nécessite donc un renforcement des moyens d’action des communautés pour une meilleure responsabilisation sociale des communautés à la base. On ne peut espérer le devéloppement de la commune sans la prise en compte et sans la participation de la femme à la vie politique locale.Différentes thématiques comme l’Etat Civil,les Finances Locales,la Planification Locale,la paticipation citoyenne,sont appuyés depuis plusieurs années.Cependant,aucune de ces actions entreprises pour soutenir la commune de Tsévié ne peut fonctionner sans les femmes souligne Monsieur COUSIN Bertrant  de la GIZ/ ProDeGoL. Il a ensuite invité les  participants à un co-apprentissage à travers leurs contributions pour la réalisation des objectifs assignés à l’atelier. Pendant quatre jours durant et sous la conduite de deux consultants experts en CCAP et en genre, les participants vont se familiariser avec les notions telles que les clarifications conceptuelles, les objectifs et avantages de même que les fondements  du CCAP. Le CCAP et les notions apparentées constituent aussi, un pan important de la rencontre de TSEVIE  qui se propose de sortir une feuille de route aux termes des travaux.

Dans leur appui au processus de la décentralisation au Togo, l’Union Européenne (UE) et l’Ambassade d’Allemagne au Togo en collaboration avec le gouvernement togolais, ont lancé  le Programme décentralisation et gouvernance locale (ProDeGoL). Doté de 12,35 milliards de francs CFA par l’UE et l’Allemagne, ProDeGoL s’exécutera durant 4 ans soit de 2017 à 2021. Au cours de cette période, le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, recevra des appuis pour la mise en œuvre de la feuille de route de la décentralisation et des élections locales. Il sera donc question de former les cadres et de renforcer les capacités de l’administration communale, de l’appui-conseil à l’organisation de la décentralisation fiscale et à la modernisation des services de l’état civil. En d’autres termes, la prestation de services, la transparence et la reddition des comptes seront renforcées dans les cinq chefs-lieux de région et dans 7 autres villes secondaires.

 

Gilles OBLASSE 

92991414

gillesoblasse@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here