Développement local et décentralisation au Togo : la commune Yoto 2 forme les principaux acteurs

0
104

 

La commune yoto 2 en collaboration avec  l’Agence nationale d’appui au développement à la base ( ANADEB )  , a organisé  ce Lundi 15 Mars 2021 à Ahépé ,65 km de Lomé, un atelier de formation et d’échange à l’attention des  Communautés de développement à la base  ( Chef du village , CVD ,CDD ) de deux cantons à savoir ,Zafi et Ahépé .Les participants seront outillés sur  le  principal rôle de chaque acteurs ,la mobilisation sociale de la communauté en vue de sa participation active au développement local, l’animation des réflexions sur les problèmes touchant le développement du milieu.

Les décideurs politiques de nombre de pays en développement se sont vus obligés, sous la contrainte des bailleurs , de procéder à de profondes réformes sur la gestion de leurs nations. Au nombre des objectifs visés dans le cadre des réformes, on compte entre autres la responsabilisation des populations locales dans la gestion de leurs affaires, notamment par le mécanisme de la décentralisation. L’un des buts visés à travers la mise en œuvre de la décentralisation, est la promotion du développement local sur l’espace des collectivités territoriales. Cet enjeu fait appel à de nouveaux modes de répartition des responsabilités et de conduite des affaires, ce qui fait intervenir la notion de gouvernance au plan local.L’objectif visé par endroit, est de préparer les populations locales à travers  les Communautés de développement à la base   du canton de Zafi et d’ Ahépé , au contexte de la décentralisation. Pour Madame le maire de la commune Yoto 2  ADJRA Sylvestre  ,  » Les dynamiques de développement local sur les territoires ruraux, mettent souvent en jeu l’intervention de plusieurs acteurs auprès des populations d’une même localité. Ces derniers contribuent à la poursuite d’intérêt collectif des populations dans un même espace administré, ce qui fait référence à la notion de système local d’action publique. » Le Comité Villageois de Développement (CVD)   apparaît comme un outil de révélation des préférences en développement des populations villageoises. En effet, sous la coordination de ces comités, les populations villageoises procèdent au diagnostic de leur situation et proposent des pistes d’actions pour leur propre développement.  Le cadre du CVD permet à la population villageoise, de participer même directement à la planification des actions qu’elle se propose a souligné un participant .

 

Gilles OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here