Elections locales: « Un animal politique » pose ses valises à Agoè 1

0
557

 

Pascal Bodjona est à la tête de la liste « Ensemble pour le Togo » pour le compte des élections locales du 30 juin dans la Commune Agoè 1. Absent sur la scène politique depuis quelques années, l’ancien ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Pascal Akoussoulèlou Bodjona est candidat et signe son retour dans le débat politique. A en croire les informations de son entourage,M. Bodjona compte se battre pour arracher la victoire aux locales, afin de se mettre au service des communautés à la base.La crainte est que le régime peut à son gré ou lorsqu’une personne de la liste a des antécédents, invalider toute la liste. Ce qui doit pousser l’ancien ministre « Gros format » à redoubler de vigilance plus que les autres candidats afin que sa liste soit dépoussiérée de candidats suspicieux déclare un candidat indépendant .La liste conduite par Pascal Bodjona comporte plusieurs noms bien connus des togolais. Il s’agit entre autres de Cyr Adomayakpor,  Bruno Mensah, de Luc Abaki journaliste ,ancien Directeur de la Télévision LCF et  Maxime Dametare, Président des « Amis de Bodjona »

 

Selon les informations, la tête de liste d’indépendants « Ensemble pour le Togo », Pascal Bodjona, a introduit lui-même  son dossier à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) .« Il sonnait 19h  25  à la CELI Agoé lorsque l’ancien Ministre de l’administration territoriale et des collectivités locales, Pascal Bodjona en personne, a fait auprès de la CELI (Commission électorale locale indépendante) d’Agoè 1, le dépôt de candidature de sa liste « ENSEMBLE POUR LE TOGO » en abrégé « E-TOGO » pour les futures élections locales dont la date limite du dépôt des candidatures est fixée pour ce lundi 27 mai 2019 à minuit »nous informe une source de la CELI .

Pascal Akoussoulèlou Bodjona, né le , est un homme politique togolais 

Il a été Ministre d’État pour l’Administration territoriale, la décentralisation et les collectivités locales ainsi que porte-parole du gouvernement du Togo du  au 11 juillet 2012. Le 1er septembre 2012, il est arrêté par la police du Togo à la suite de la plainte déposée le 30 août par Abbas Youssef dans l’affaire d’escroquerie dont ce dernier est victime.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here