Environnement : les herbiers d’Afrique de l’Ouest veulent pérenniser les différentes espèces de plantes

0
42
Les herbiers  de l’Afrique de l’Ouest se sont retrouvés mardi 17 mai à Lomé pour réfléchir sur la digitalisation des recherches liées aux plantes.
Il s’agit pour les organisateurs, de célébrer les résultats de la recherche scientifique et aussi de l’excellence. Ces chercheurs ont décidé avec l’appui de l’Union européenne, de se mettre ensemble avec les autres pays de la sous-région pour mettre en partage les données. 
Ce fut une occasion pour le vice-président de l’Université de Lomé, Pr Komlan Batawila d’expliquer au mieux le bienfondé de cette rencontre. « Aujourd’hui nous sommes dans la mondialisation qui est en partie caractérisée par la digitalisation. Le numérique prend de l’ampleur sur la recherche. L’importance de cette réunion c’est qu’elle célèbre  les résultats de la recherche scientifique et aussi de l’excellence. Excellence en ce sens qu’aujourd’hui, les herbiers, quand on dit herbiers pour le commun des mortels, il ne sait pas ce que sait. L’herbier c’est notre manière de conserver  nos plantes. Toutes les plantes que vous avez  dans la nature aujourd’hui, vous allez avoir leurs spécimens dans un endroit bien protégé qu’on appelle un herbier. Donc cet herbier aujourd’hui nous avons décidé avec l’appui de l’Union européenne, de les mettre ensemble avec les autres pays comme le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée qui ont décidé de mettre  en partage les données concernant donc ces herbiers », a fait savoir le vice-président de l’Université de Lomé. Cette action à en croire les premiers responsables de ce regroupement, permettra à la population de mieux identifier les plantes.
Pour rappel, cette rencontre a permis de faire une présentation sommaire sur la plateforme régionale des herbiers d’Afrique de l’Ouest et du centre.
Le kpon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here