Fête des travailleurs : Paul KAKATSI « Faire en sorte que la CEET soit une société viable et rentable pour continuer à contribuer au développement du Togo»

0
658

« Félicitations à tout le personnel pour le travail sérieux et responsable que chaque agent de la CEET accompli en vue de la satisfaction de la clientèle qui reste notre raison d’exister, car tout le monde sait que sans les clients nous n’existons pas. Nous constatons que toutes vos doléances tournent autour de l’amélioration de conditions de vie des travailleurs, ce qui entre dans la ligne de notre démarche managériale qui place les ressources humaines au centre de toute réussite de l’entreprise. Nous consacrerons notre énergie autour de l’amélioration des conditions des travailleurs », a indiqué le Directeur Général, Paul Mawusi KAKATSI.

Pour marquer la fête des travailleurs, le 1er mai 2019, le personnel de la Compagnie d’Energie Electrique du Togo (CEET) était ce Mercredi en réjouissance populaire à leur siège à Lomé.

 L’édition 2019 de la journée internationale du travail a connu une très forte mobilisation à la Compagnie Energie Electrique du Togo. Chefs de département, agents de métier, et autres employés de la CEET se sont retrouvés autour du Directeur Général, Paul Mawusi KAKATSI, dans une ambiance festive.

Des pas marqués avec sourire, des poitrines bombées, le personnel de la CEET ont une fois de plus montré leur fierté d’appartenir à une compagnie moderne, plus que jamais au service des populations, lors de la célébration  de la fête du travail.Après le mot de bienvenue de la commission d’organisation ,les syndicats sont montés à la tribune pour soumettre leur cahier de doléances à la direction générale.Comme d’habitude, la parole a été donnée aux représentants du personnel, qui a invité les participants à observer une minute de silence à l’endroit des collègues disparus, avant d’égrener un chapelet de doléances. Ils sollicitent la formalisation d’un cadre permanent de dialogue social entre la direction générale et les partenaires sociaux en vue de renforcer la cohésion sociale au sein de la CEET.Un cahier de doléances reçu et accepté par le Directeur général de la compagnie qui a promis de donner une suite à certaines des revendications énumérées tout en expliquant pour certaines, les difficultés qu’il y a de les mettre en œuvre. Prenant la parole dans un tonnerre d’applaudissements, Paul Mawusi KAKATSI n’a pas caché sa joie et a félicité les syndicats pour leur cahier de doléances. « Les points qui figurent dans ce cahier de doléances sont légitimes et pertinents. Ce sont des préoccupations générales de la direction générale et du conseil d’administration », a-t-il introduit. Le Directeur Général après avoir entendu les doléances du personnel s’est adressé au personnel, les exhortant à davantage d’ardeur et les rassurant de la prise en compte des doléances par le Comité de Direction.. « Il faut s’adapter et améliorer la productivité autant que possible » leur a d’abord répondu le directeur général, avant d’ajouter : « L’épanouissement, ce n’est pas le confort ou encore l’augmentation régulière du salaire, mais la réalisation de soi, en faisant le service qu’on attend de nous, en faisant avancer les causes collectives. A travers son travail, on doit pouvoir atteindre la satisfaction des autres, ce pourquoi on est là. Chacun doit faire cette introspection ».Paul KAKATSI a   appelé les travailleurs à l’abnégation et au travail bien fait pour, a-t-il dit, relever les défis auxquels la CEET est confrontée. « J’en appelle à tous le personnel, à toutes les autorités et tous les Togolais à faire en sorte que la CEET soit une société viable pour pouvoir contribuer au développement du Togo », a t il indiqué .

 

RAPPEL

La C.E.E.T est créé le 20 mars 1963 pour assurer la production, le transport et la distribution de l’énergie électrique du Togo.

En 2000, à la suite d’une réforme du secteur de l’électricité au Togo, les activités de distribution de l’énergie électrique au Togo ont été concédées à Togo Électricité, filiale de la Société Elyo qui appartient au Groupe SUEZ. Le 22 février 2006, il a été mis fin à la concession de Togo Électricité, ramenant ainsi à la C.E.E.T, les activités du service public de distribution de l’énergie électrique.

La C.E.E.T est une société à monopole d’État avec en 2008 un chiffre d’affaire de 36 milliards de F CFA et un taux de croissance moyen de 4% par an.

POURQUOI LE 1ER MAI EST LA FÊTE DU TRAVAIL ?

Le 1er mai, Fête du travail, tire ses origines dans l’histoire du monde ouvrier. Le point de départ est le samedi 1er mai 1886. Ce jour-là, à Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américains, alors en plein développement. Une grève, suivie par 400 000 salariés paralyse de nombreuses usines. La date du 1er mai n’est pas choisie au hasard : il s’agit du « moving day », le jour où traditionnellement, les entreprises américaines réalisent les calculs de leur année comptable. Le mouvement se poursuit et le 4 mai, lors d’une manifestation, une bombe est jetée sur les policiers qui ripostent. Bilan : une dizaine de morts, dont 7 policiers. S’en suivra la condamnation à mort de cinq anarchistes.Trois ans plus tard, le congrès de la IIe Internationale socialiste réuni à Paris pour le centenaire de la Révolution française, décide de faire du 1er mai une « journée internationale des travailleurs » avec pour objectif, d’imposer la journée de huit heures. Cette date fut choisie en mémoire du mouvement du 1er mai 1886 de Chicago. Dès 1890, les manifestants arborent un triangle rouge symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Cette marque est progressivement remplacée par une fleur d’églantine, en 1891, lorsqu’une manifestation à Fourmies, dans le nord de la France dégénère, les forces de l’ordre tirant sur la foule. Ce jour-là, une jeune femme portant une églantine est tuée. Cette fleur devient le symbole du 1er mai (le muguet ne reviendra que plus tard).

 

Gilles  OBLASSE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here