Franc CFA: Rome multiplie les attaques contre Paris

0
244

Les tensions s’exacerbent chaque jour un peu plus entre les deux capitales depuis que la coalition entre le parti d’extrême droite La Ligue et le parti anti-système du Mouvement 5 Étoiles a pris le pouvoir en Italie. L’exécutif français s’est habitué à ce changement de ton, mais les accusations du vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio, dimanche 20 janvier, ont marqué une nouvelle escalade, provoquant la convocation au ministère des Affaires étrangères de l’ambassadrice italienne en France.Il y a tout juste un an, Emmanuel Macron était en Italie et promettait avec le Premier ministre italien de l’époque, Paolo Gentiloni, la signature avant la fin 2018 d’un traité d’amitié franco-italien. Douze mois plus tard, Rome accuse Paris de continuer à coloniser l’Afrique. Et Paris répond ne pas avoir l’intention de jouer au « concours du plus bête » avec l’Italie.Le leader du Mouvement 5 Étoiles a accusé Paris « d’appauvrir l’Afrique » et d’aggraver la crise migratoire. « Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », a-t-il lancé, affirmant que le franc CFA, monnaie de 14 pays africains imprimée en France, « finance la dette publique française ».Si la tension monte entre Rome et Paris, c’est avant tout pour des raisons de politique interne, explique Pierangelo Isernia, professeur de science politique à l’université de Sienne. Dans le viseur de Salvini et Di Maio : les élections européennes.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here