Implantation d’un complexe industriel de transformation à Adétikopé : Les populations rassurées par ANGE sur la protection de l’environnement approuvent le projet

0
117
Dans la perspective de la construction dans le canton  d’Adétikopé (Commune d’Agoényivé-6) d’une plateforme industrielle de transformation des produits agricoles et miniers, l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) a effectué ce jeudi 26 novembre 2020 dans cette localité, une consultation populaire pour en informer largement les riverains et en recueillir les préoccupations de ces derniers. A la suite de la rencontre les populations de cette localité ont par acclamation, acceuilli favorablement l’exécution du projet dans leur localité . La rencontre qui s’est tenue dans  la cour du Chef de canton d’Adétikopé (Adétikopé centre), Togbui Assimadi Yawovi Wodénou II a été officiellement lancée par le préfet d’Agoényivé, Col Odabalo Awaté qui avait à ses côtés, le Directeur général de ANGE Koffi Efaname Adadji, du Directeur général du Cabiner GAT Consulting et d’autres autorités administratives et traditionnelles de la localité. Plantant le décor, le Représentant du pouvoir central a passé en revue les tenants et aboutissants du projet de la construction de la plateforme industrielle de transformation. Il a relevé les énormes avantages devant résulter  de la réalisation de ce projet pour les populations d’Adétikopé en termes d’emplois directs , indirects, opportunités d’affaires etc. Le préfet a indiqué que conformément aux vœux du président de la République, une concertation préalable avec les populations pour échanger sur les différents aspects de ce projet porté par le gouvernement  s’impose.  Il s’agit selon l’orateur de l’implantation d’une infrastructure industrielle qui offrira aux investisseurs, un cadre en vue de l’installation des usines de transformation des produits locaux in situ. Prenant à son tour la parole, le directeur général de ANGE a précisé que la  rencontre essentiellement est consacrée au partage d’informations sur ce projet et au site de 137 ha sur lequel le complexe va être érigé. Après cette rencontre, a-t-il souligné, un atelier de validation se tiendra en  décembre pour la finalisation du dossier. Par rapport aux risques de pollution de l’environnement, le directeur général Adadji a rassuré l’assistance des dispositions prises en vue d’en épargner au maximum, les populations riveraines du site. Lors des échanges qui ont suivi, les préoccupations ont essentiellement porté sur les risques de pollutions, le recrutement des jeunes de la localité dans les usines en projet, la responsabilité sociale de ces usines vis-à-vis des  établissements scolaires  et de la population.
Les initiateurs ont tour à tour rassuré l’assistance sur les diverses préoccupations soulevées. Pour ce qui est de l’emploi des jeunes de la localité, ils ont promis le système ‘’à compétence égale, priorité locale’’. Il suppose une priorité aux jeunes de la localité en termes de recrutement pour peu que ces derniers disposent de la compétence requise. D’où un vibrant appel à la formation des jeunes pour prendre toute leur part dans les opportunités qui se présenteront.
Fort de des interventions des initiateurs du projet, ce dernier a été adopté par acclamation populaire, symbole de l’acceptation par les populations du complexe industriel en projet  dans leur canton.
Gilles   OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here