Kodjo ADEDJE« La paix et la sécurité sont incontournables pour la mise en œuvre du PND. Et les conducteurs de taxi-moto sont des acteurs non négligeables pour la préservation de la paix et sécurité.»

0
676
Le Plan National de Développent (PND) a fait l’objet d’une conférence-débat le samedi 7 Décembre 2019 au Relai de la commune à Tsévié. Organisée par les cadres de la région Maritime sous le thème «PND, opportunités d’emploi   », l’atelier avait pour objectif de présenter le PND, ses axes et mécanismes d’implémentation .Il vise à sensibiliser les jeunes conducteurs de taxi moto sur les possibilités de migration professionnelle qui leurs sont offertes ,les rappeler l’importance de la paix ,de la non violence dans la reussite des trois axes du PND  afin que chacun puisse jouer efficacement son rôle dans l’atteinte de l’objectif général qui est le développement du pays. Les cadres de la région ont de même procédé à la remise de cent vingt motos au profit des six (6) préfectures de la région maritime. Etaient présents à ce grand rendez vous, Kodjo Adedje, Ministre du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, le Directeur des Transports AGBOKPE ,la Directrice Générale T-OIL Togo, les  préfets, maires, députés à l’Assemblée nationale,et les  Directeurs de société de la région maritime.
Officiellement lancé par le Chef de l’État le 04 mars 2019, le PND se veut être un plan ambitieux du gouvernement dont la vision est de transformer structurellement l’économie, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social des populations à l’horizon 2022. D’après les conférenciers, le PND vise à faire du Togo une plateforme économique sous-régionale par excellence. Il ambitionne de faire du Togo, après plusieurs actions de transformations économiques et de modernisation des infrastructures, un hub logistique et un pôle de transformation agricole, manufacturier et d’industries extractives à travers des projets qui profitent directement à la population.
 « Les conducteurs de taxi-moto sont des acteurs non négligeables pour la préservation de la paix et sécurité. L’objectif visé par le don des motos aux conducteurs de taxi-moto est de les amener à migrer vers d’autres activités génératrices de revenu et  des emplois plus pérennes », a déclaré Kodjo Adedze
Le PND se veut être aussi un moyen de rattraper le retard sur le plan des infrastructures de base en ciblant trois axes prioritaires que sont la mise en place d’un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région ; le développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives ; et le développement social avec la mise en place de mécanismes d’inclusion.Dans son intervention introductive, le Préfet du Zio, Etsè Kadévi, a indiqué que la rencontre s’inscrit dans la droite ligne du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui par son leadership  à fort impact permet au Togo de poursuivre dans la paix et le vivre ensemble son développement. Pour les organisateurs ,le  projet qui s’inscrit dans une stratégie de vulgarisation et d’appropriation du PND par population active notamment les jeunes et plus précisément les conducteurs de taxi-motos.« Objectif, renforcer les sources de revenu de ces derniers dans la perspective de les accompagner progressivement à se positionner sur des emplois découlant de la mise en œuvre du PND.»a souligné le président du comité de pilotage du projet Bruno LOGLO.Les conférenciers ont expliqué que le PND a fait l’objet d’un processus participatif de longue haleine ayant impliqué différentes parties prenantes dont l’administration publique, des institutions de la République, le secteur privé, la société civile, ainsi que des partenaires. Il servira donc de boussole à l’action gouvernementale pour les années à venir. Les résultats attendus de ce plan sont essentiellement la création d’emplois (500.000 emplois d’ici 2023), la création de la richesse, le renforcement de la confiance faite au secteur privé, le renforcement du partenariat avec les autres États et gouvernements, l’activation des financements agricoles, la vulgarisation de la digitalisation économique qui est à améliorer en vue des externalités positives, et enfin le renforcement de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé. Le PND est formulé dans une démarche inclusive dont l’axe central demeure la recherche de meilleures conditions de vie pour les populations.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here