Kodjo ADEDZE:« Je voudrais vous rassurer que nous ferons un travail collégial pour faire avancer le commerce dans notre pays »

0
438

 

Kodjo ADEDZE, nouveau ministre du commerce, promu le 24 Janvier dernier est officiellement rentré dans ses fonctions. IL a pris les rênes de ce département ministériel stratégique des mains de son prédécesseur Bernadette LEGZIM-BALOUKI. La cérémonie s’est déroulée dans l’enceinte du ministère du commerce en présence d’un parterre de personnalités, de cadres dudit ministère, d’invités et de parents des deux ministres. « Ce fut des moments d’intenses victoires, de défis permanents en fonction des enjeux, de courses parfois car l’urgence de l’activité économique et commerciale l’exige », a laissé entendre Bernadette LEGZIM-BALOUKI.

Plusieurs discours ont marqué les temps forts de la cérémonie de passation de témoin entre les deux ministres au département du commerce.Après avoir remercié le Chef de l’Etat, le ministre BALOUKI a rappelé à son successeur les quelques chantiers ouverts qu’il faudra mener à leur terme.« Je suis heureux et fièr de me retrouver dans ce ministère et de travailler avec vous. Votre appui, votre soutien et vos contributions actives sont indispensables à la réussite de la mission que le Chef de l’Etat a bien voulu me confier», a déclaré d’entrée de jeu le ministre Kodjo ADEDZE . Pour lui, la mission que le Chef de l’Etat a bien voulu lui confier et qu’il s’engage à accomplir avec abnégation consistera à poursuivre les actions du programme du gouvernement au niveau du secteur ministère du Commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale.

« Je voudrais vous rassurer que nous ferons un travail collégial pour faire avancer le commerce dans notre pays. Nous allons également créer les conditions qu’il faut, veiller à la bonne santé du secteur privé. Nous ferons en sorte que l’industrialisation puisse aller de l’avant et que la consommation locale soit au rendez-vous », a fait savoir Kodjo ADEDZE.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here