Kodjo ADEDZE :   Le thème de cette première édition de la semaine du secteur privé traduit la volonté du gouvernement de faire du secteur privé un acteur essentiel à ses côtés dans le développement socio-économique de notre pays.

0
307

 

La première édition de la semaine du secteur privé a été officiellement lancée le lundi 4 novembre 2019  en présence des  partenaires techniques et financiers du Togo,des membres du gouvernement ,des chefs traditionnels .Placée sous le thème : « Secteur privé moteur de croissance et du développement socio-économique du Togo », la semaine du secteur privé se veut un cadre propice pour le secteur privé. Plus précisément un cadre de réflexions devant permettre aux opérateurs économiques d’êtres plus compétitifs, innovants et d’intégrer les bonnes pratiques en matière des affaires et partager la vision du gouvernement qui veut booster l’économie du pays.« Depuis un moment sous le leadership du Chef de l’État il y a un paradigme, celui de mettre en avant le secteur privé pour rendre l’économie togolaise beaucoup plus forte. Depuis 2017 le gouvernement a mis en place un cadre formalisé de coopération avec le secteur privé. Le gouvernement togolais veut jouer le rôle de catalyseur pour faire du secteur privé un secteur pouvant créer de la richesse, créer de l’emploi. Durant toute cette semaine nous travaillerons avec ce secteur qui est le moteur de la croissance de l’économie de notre pays » a indiqué Kodjo Adédzé, ministre du commerce, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale. La 1ère édition va explorer les voies et moyens pour permettre au secteur privé togolais de jouer pleinement le rôle de partenaire privilégié dans l’émergence du pays, selon Kodjo Adedze, ministre en charge du commerce.Pour M. Klassou, de ces travaux doivent sortir des contributions pragmatiques pour un secteur privé dynamique, fort et compétitif, une  proposition d’actions prioritaires pour favoriser le développement du secteur privé et améliorer davantage l’environnement des affaires au Togo.« Ces résultats attendus doivent avoir pour cible commune, la compétitivité de nos entreprises qui constitue un défi de taille pour les économies nationales et les entreprises africaines, dans un monde caractérisé par la libéralisation des échanges » souligne le Chef du gouvernement.

Durant cette semaine, plusieurs thématiques seront abordées à travers des discussions de haut niveau et des panels d’échanges d’expériences »

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here