Le CJD en collaboration avec la commune Agoè Nyivé 1 organisent la 2ème Édition du mois de la diaspora togolaise.

0
296

Le Togo accueille  la diaspora à travers le mois de la diaspora qui se tient du 5 au 6 Décembre 2019 à Lomé.Organisé par la commune Agoè Nyivé 1, dirigée par Kovi ADANBOUNOU, l’évènement comportera des  activités majeures autour du thème : » Diaspora Togolaise, acteur de développement ».Ces 48h dédiées au Mois de la diaspora togolaise seront aussi meublées de communications, de conférences, de panels, de rencontres d’affaires et de réseautage. Il est prévu également des rencontres B to B entre partenaires du mois de la Diaspora et leaders locaux de la Commune d’Agoè-Nyivé 1.C’est aussi une occasion pour évoquer les défis et opportunités d’accompagnement par  des partenaires.

Selon les organisateurs,cette initiative vise à mobiliser les diasporas africaines pour le développement du continent.Pour Kovi Adanbounou, le Maire de la commune Agoè Nyivé 1 , il y a lieu d’instituer la diaspora comme un acteur majeur du développement.Le ” mois de la diaspora” se veut un espace de concertation , d’échanges, de partage d’idées et d’expériences, ainsi que de renforcement des relations entre le Togo et sa jeunesse d’une part, et d’autre part, le Togo et ses fils vivant à l’étranger.

Il est annoncé la création du Fonds d’investissement et de solidarité de la diaspora africaine et de de la Maison du savoir et des opportunités (MSO) dont le siège sera à Lomé. La Maison du savoir et des opportunités (MSO) est un outil qui aidera les Etats africains dans la mise en œuvre de leurs projets et programmes, et les jeunes à faire fructifier leurs idées et pensées.Dans son mot d’ouverture de cette rencontre , Robert Bakaï, Directeur de cabinet du ministère en charge de l’Administration territoriale à déclaré :

« Le Mois de la diaspora africaine constructive est une innovation porteuse pour toute la jeunesse africaine et qui vise la création d’emplois. »

Moïse Kerekou Tchando, Directeur de la Maison du savoir et des opportunités (MSO), dans son allocution déclare : «  L’aide au-développement, les prêts multiples ainsi que les endettements ne constituent pas la solution pour le développement de l’Afrique. Nous sommes conscients de leur limite, voilà pourquoi nous devons chercher de nouveaux mécanismes et de nouveaux chemins qui nous permettront de planifier notre croissance ainsi que notre développement.»

Pour Geneviève Clarkson, responsable de Start-up Word,« l’entrepreneuriat togolais peut faire grimper la croissance d’au moins 2,5 points en 2 ans »

La diaspora togolaise est aujourd’hui estimée entre 1,5 et 2 millions de personnes. En 2012, ces Togolais vivant hors du territoire national ont envoyé au pays 168 milliards de FCFA; 187 milliards en 2013 et 287 milliards en 2017.

 

Gilles   OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here