Le (MIFA SA) est en passe d’être cédé au secteur privé.

0
111

 

Le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA SA) lancé en juin 2018 avec pour objectif d’augmenter le volume de financement alloué au secteur, de professionnaliser les filières agricoles en structurant les chaînes de valeur est en passe d’être cédé au secteur privé.L’objectif selon le Gouvernement est de mieux mobiliser le MIFA pour accompagner la stratégie de développement agro-industrielle dans le pays, surtout dans le cadre du développement de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé. Ainsi, en a décidé le Gouvernement lors de son Conseil hebdomadaire tenu ce mercredi 16 juin 2021 au palais de la présidence de la république togolaise. Fondé sur le partage des risques, le Mifa permet à l’État et à ses partenaires de se porter garants des producteurs, rassurant ainsi les banques afin qu’elles acceptent d’accorder des financements aux exploitations agricoles, dont l’activité est considérée comme comportant « trop de risques » et qui, en l’absence de garanties, avaient jusqu’à présent peu de chance de bénéficier de crédits.Selon le communiqué, « l’Etat togolais, dans sa dynamique d’établir des partenariats public-privés, reste ouvert au renforcement de la participation du secteur privé dans le capital de la société. En effet, l’Etat togolais n’a pas vocation à perdurer dans l’actionnariat du MIFA S.A dès lors que le secteur privé souhaiterait y entrer ».

En rappel ,le mécanisme est porté par une société anonyme dotée d’un capital de 10 milliards de F CFA qui, au-delà de la mobilisation des financements, travaille à organiser les producteurs en coopératives, à renforcer leurs capacités et leur maîtrise des techniques, et à aider les petits exploitants à élaborer des plans d’affaires.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here