Le ministre en charge du Commerce fustige la spéculation des prix entretenue par des opérateurs économiques

0
284

Kodjo ADEDZE, ministre du Commerce, de l’Industrie, du Développement du Secteur Privé et de la Promotion de la Consommation Locale a mis en garde, samedi, les opérateurs économiques sur la spéculation des prix durant cette période au cours de laquelle, le pays fait face à la pandémie du coronavirus (COVID19).Il a invité ces commerçants véreux à l’affichage d’une attitude responsable et de solidarité vis-à-vis du gouvernement, indique un communiqué dont le site d’information Afrique revelation  a obtenu copie.Le ministre a précisé que des sanctions seront prises à l’endroit des opérateurs économiques qui ne respecteront pas les dispositions légales en matière de fixation des prix. « En ce moment difficile que traverse le TOGO, évitez d’augmenter les prix des biens et services de manière intempestive, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires et sanitaires indispensables en cette période de crise », a-t-il déclaré.

Le Gouvernement en appelle à la conscience de tous pour le respect strict de ces dispositions, en ces périodes difficiles et informe les opérateurs
économiques que des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce,
Tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur.

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Il a été donné de constater, en cette période de la pandémie du coronavirus (COVID19), que certains opérateurs économiques se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles, notamment :

– le lait,
– le riz,
– la farine de blé,
– les huiles végétales,
– les concentrés de tomates,
– le sucre,
– savon de ménage,
– les pâtes alimentaires,
– le gel hydro alcoolique,
– les masques et gants de protection,
etc.
Ces pratiques, qui créent des pénuries artificielles sur les marchés, sont contraires aux dispositions des articles 13 et 18 de la loi n°99-011 du 28 décembre 1999 portantconcurrence au Togo.
Par ailleurs, le Gouvernement rappelle aux détenteurs des supermarchés, superettes,
boutiques et officines le respect des mesures barrières, notamment la distance
sécuritaire, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le
contrôle de température à l’entrée. Le Gouvernement en appelle à la conscience de tous pour le respect strict de ces dispositions, en ces périodes difficiles et informe les opérateurs
économiques que des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce,
Tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur.

Fait à Lomé, 21 mars 2020

LE GOUVERNEMENT

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here