Le président de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré qu’il aimerait voir d’autres pays adhérer au statut de Rome

0
317
En visite dans la capitale ghanéenne dans le cadre d’une conférence publique organisée par l’Institut ghanéen de gestion et d’administration publique, le président de la Cour pénale internationale (CPI) a déclaré qu’il aimerait voir d’autres pays adhérer au statut de Rome, créant cette juridiction internationale, notamment le pays de Faure Gnassingbé.
Chile Eboue-Osuji, le président de la CPI, depuis Accra, a formulé le vœu de voir la famille des membres de cette institution s’agrandir.
« Je voudrais saisir cette occasion pour lancer un appel au président Akufo-Addo pour qu’il nous aide à encourager des pays comme la Guinée Bissau et le Togo à franchir cette étape dans l’intérêt de l’humanité, comme tous les autres États de la CEDEAO l’ont fait», a-t-il souhaité.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here