Le Projet d’Appui aux Contributions Déterminées au niveau National (CDN), a entamé vendredi 4 décembre 2020 sa phase régionale d’informations et de concertation des acteurs de la société civile et des structures déconcentrées

0
401
Le Projet d’Appui aux Contributions Déterminées au niveau National (CDN), a entamé vendredi 4 décembre 2020 sa phase régionale d’informations et de concertation des acteurs de la société civile et des structures déconcentrées sur les contributions déterminées au niveau national, avec le grand Lomé. Les travaux ont démarré dans le cadre d’un atelier d’une journée et réuni outres les acteurs de la société civile, les chefs traditionnels et spécialistes dans le domaine de réduction des gaz à effet de serre. Le Togo comme bon nombre de pays dans le monde, s’est engagé au cours des différentes COP qui se sont succédées à participer activement à la réduction des gaz à effet de serre. Le Togo s’est inscrit d’évoluer vers un comportement neutre en carbone. Respecter un certain nombre de mesures afin que les gaz à effet de serre ne prennent pas un pesanteur sur la vie des populations. En témoigne son engagement dans la convention de Paris qu’il a signé. Ainsi le pays  doit respecter ses engagements vis à vis de cet accord.
Pour y arriver, il faut une sensibiliser toute la population surtout les acteurs impliqués. Dans ce sens il urge des concertations au niveau régional, local, et national. D’où cet atelier régional qui vise à mettre à contribution tous les acteurs dans la lutte contre les changements climatiques. La rencontre s’inscrit dans le cadre de la concertation de la société civile et des acteurs au niveau des services déconcentrés de l’État. Elle est relative aux questions de changements climatiques et nécessite l’adhésion de ces derniers sur tous les engagements du Togo en terme de contributions nationales vis à vis de l’accord de Paris. Au cours des différents modules au menu de ces assises, les participants seront sensibilisés sur les actions du Togo l’obligeant à se conformer aux exigences mondiale de réduction des gaz à effet de serre. Ces derniers découvriront au cours des travaux, le contexte national actuel des changements climatiques, la participation du Togo, ses engagements au terme des différentes COP. Après les avis, propositions et contributions, la feuille de route du projet en cause sera présenté aux participants, afin de recueillir leurs avis et perceptions des changements climatiques et leur attente en terme de contribution déterminée au niveau national,  pour faciliter une meilleure adhésion de la société civile. « Le projet dont je suis le coordonnateur est comme un tremplin. Il va durer deux ans et vise à permettre à faciliter la mise en œuvre des contributions déterminées du Togo. Nous allons tout mettre en œuvre afin que l’objectif poursuivi soit atteint dans ce délai », a laissé entendre Aniko-Polo Akpisso Coordonnateur du projet CDN.
A la fin du projet, plusieurs études techniques seront lancées. Elles permettront d’améliorer les niveaux d’atténuation ou de réduction des gaz à effet de serre, a fait savoir, Aniko-Polo Akpisso. Le projet d’appui aux contributions déterminées au niveau national (CDN), faut-il le rappeler, vient aider le Togo à préparer la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here