Le sommet annuel de L’AFRICA FINANCIAL INDUSTRY SUMMIT-AFIS se tiendra à Lomé. La présence de nombreux acteurs venant de toute l’Afrique et du monde annoncée

0
84

Les 28 et 29 novembre 2022 se tient à Lomé, le sommet annuel de l’Africa Financial Industry Summit-AFIS. La rencontre sera marquée par des débats autour de la manière dont l’industrie financière africaine peut s’adapter aux grands bouleversements économiques actuels et tirer parti de l’avènement de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) pour se transformer. Dans un contexte où les nouvelles technologies révolutionnent le monde de la finance, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Prendront part à ce sommet, des sommités de l’Economie et des finances à l’échelle internationale.
Selon le communiqué de presse rendu public à cet effet, « En quelques années, l’Afrique a su se hisser à l’avant-garde mondiale de l’industrie du mobile money et favoriser l’essor des fintechs, laissant espérer une transformation numérique rapide et capable d’accélérer l’intégration économique du continent. Mais ces progrès sont menacés par une forte volatilité due à une situation internationale toujours plus incertaine et complexe. La détérioration de la qualité des actifs, la raréfaction des capitaux disponibles, les risques de liquidité ainsi que les risques climatiques et de cybersécurité sont autant de défis qui nécessitent l’adoption d’une feuille de route ambitieuse à l’échelle du secteur. A travers cet événement exceptionnel, l’ambition d’AFIS est de rassembler l’industrie financière dans son ensemble face à ces enjeux critiques ».
En dehors d’une vingtaine de ministres de l’Économie et des Finances dont, Sani Yaya du Togo, Nadia Fettah du Maroc, Adama Coulibaly de la Côte d’Ivoire et Romuald Wadagni du Benin et des gouverneurs (Jean-Claude Kassi Brou, BCEAO ; Dr. Ernest Addison, Ghana ; Godwin Emefiele, Nigéria ; Kalyalya Denny H., Zambie ; John Rwangombwa, Rwanda ; Harvesh Kumar Seegolam, Maurice), qui prennent part à ce sommet, la présence à Lomé des plus grands groupes financiers et leurs dirigeants tels que Sérgio Pimenta, Vice-président régional pour l’Afrique de l’IFC ; Ade Ayeyemi, Directeur Général Groupe d’Ecobank ; Felix Edoh Kossi Amenounvé, Directeur Général de la BRVM ; Mohamed Bah, Directeur général de Sunu Group ; Amine Bouabid, Directeur Général Executif de Bank of Africa ; Serge Ekué, Président de la BOAD, etc. ainsi que de nombreux autres acteurs venant de toute l’Afrique et du monde entier, est également annoncée.

Fondée par le groupe Jeune Afrique Media en 2021, AFIS qui est une organisation sœur de l’AFRICA CEO FORUM, la principale plateforme du secteur privé africain a pour objectif de construire une industrie financière robuste au service de l’économie réelle et du développement durable. Réunissant les personnalités et institutions les plus influentes de la finance africaine, ainsi que les régulateurs, AFIS œuvre à l’amélioration de l’inclusion financière et à l’émergence d’une véritable industrie panafricaine des services financiers.
L’AFRICA CEO FORUM est une plateforme de référence des dirigeants des plus grandes entreprises africaines et internationales, des investisseurs internationaux, des responsables de multinationales, des chefs d’État, des ministres etc. Fondé en 2012, il propose des solutions concrètes et innovantes pour faire avancer les entreprises du continent et s’impose comme le lieu de rencontres de haut niveau, de partage d’expériences et de décryptage des tendances qui affectent le monde des affaires. Ses initiatives lui permettent d’accroître la représentation des femmes aux postes de décision sur le continent et soutient la transformation des entreprises familiales africaines.

Opérant dans plus de 100 pays, en utilisant son capital, son expertise et son influence pour créer des marchés et des opportunités dans les pays en développement, IFC est la plus grande institution mondiale de développement axé sur le secteur privé dans les marchés émergents. Au cours de l’exercice 2021, IFC a engagé un montant record de 31,5 milliards de dollars en faveur d’entreprises privées et d’institutions financières dans les pays en développement. Il est membre du Groupe de la Banque mondiale.

 

Gilles oblasse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here