Le Togo et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) annoncent un sommet international de haut niveau sur la cybersécurité

0
29

Mme Cina LAWSON, Ministre de l’Économie Numérique et de la Transformation Digitale   «    ….nous souhaitons proposer des idées innovantes en matière de coopération opérationnelle, pour faire face aux menaces de façon concrète et décisive. Nos ressources étant limitées, nous n’avons pas d’autre choix que de travailler ensemble»

Le Togo et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) annoncent pour les 25 et 26 octobre 2021 un sommet international sur la cybersécurité. Sont notamment attendus, des Chefs d’État et de Gouvernement, des acteurs du secteur privé ainsi que des leaders de la Société civile et des experts en cybersécurité. L’ambition de ce dialogue de haut niveau, est “de formuler des pistes de coopération et de coordination pour répondre aux enjeux pressants de cybersécurité”, dans un contexte marqué par la prolifération des menaces cybercriminelles.Cette manifestation verra la participation notamment du Président du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, de la Secrétaire exécutive de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Mme Vera Songwe, du Président de la Commission de la CEDEAO, Jean Claude Kassi Brou.Il permettra également de :
– Explorer et évaluer l’état de la cybersécurité en Afrique du point de vue des cinq éléments constitutifs, à savoir : juridique, technique, organisationnel, renforcement des capacités et coopération ;
– Évaluer l’état de la coopération en matière de cybersécurité aux niveaux régional et mondial ainsi que l’engagement à l’égard de la Convention de l’Union Africaine (UA) (Convention de Malabo) sur la cybersécurité et la protection des données à caractère personnel ;
– Proposer des recommandations politiques qui devront être examinées par les Chefs d’ État et de gouvernement africains, pour assurer une cybersécurité répondant aux besoins de la transformation numérique du continent et dans le respect du Programme des Nations Unies pour le développement durable à l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Au cours de ce sommet, les autorités togolaises auront l’occasion de présenter aux participants, le modèle togolais de partenariat public-privé en la matière et de synergie entre les ressources SOC et CERT et proposer des pistes concrètes de collaboration opérationnelle.

Gilles  oblasse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here