Les professionnels des medias privés outillés par la HAAC

0
328

 

Dans son rôle d’encadrement efficace et efficient pour un journaliste professionnel, la  Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la communication (HAAC), a tenu un atelier d’échange avec les médias privés à Tsévié, ville située à 35 km au nord de Lomé.

Cette rencontre axée sur le thème : Le professionnalisme dans la couverture médiatique des élections législatives, a servi de rappeler aux  journalistes leur responsabilité pendant les législatives du 20 décembre prochain une période particulièrement sensible. Selon M.Zeus AZIADOUVO, membre de la HAAC, « impartialité, neutralité et transparence doivent être les qualités du journaliste »

Il ne s’agit pas pour les journalistes d’inventer le monde pendant les élections mais de respecter la vérité, quelles qu’en soient les conséquences pour lui-même et ce, en raison du droit public à connaitre la vérité. En plus il doit seulement publier les informations dont l’origine est connue et vérifiée à tout point de vue. Un journaliste professionnel doit savoir selon les dires de M.Zeus, garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ; il revient aux hommes de média de faire la différence entre le métier de journaliste de celui du publicitaire ou du propagandiste aussi est-il nécessaire de refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Le séminaire s’est déroulé autours de maints sous thèmes à savoir enjeux et défis des élections législatives et responsabilité du journaliste, cadre légal de la régulation des médias  et la gestion d’une rédaction  en période électorale.

Pour M. Lalle KANAKE, membre de la HAAC, il est important qu’en période électorale les journalistes s’interdisent le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou la suppression d’une information.

A l’entame de la réunion, les reporters se sont montrés bien outillés par cet atelier soutenu par le projet de formation et d’appui au secteur de l’audiovisuel et des médias(PROFAMED).

Bernard  DEHO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here