Les travaux de la 60ème session ordinaire du conseil d’administration de l’OAPI ouverts à Lomé

0
72
La 60 ème session ordinaire du conseil d’administration de l’organisation africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) a réuni mardi dernier dans la capitale togolaise, les ministres de l’industrie et experts de 17 pays membres de la dite organisation.
C’est le ministre togolais du commerce, des transport, de l’industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale et actuel président du conseil d’administration de l’OAPI  Kodjo Adédjé qui a présidé les travaux dans le somptueux hôtel 2février de Lomé.
Les ministres de l’industrie et experts des 17 pays membres de l’Organisation africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI) sont à Lomé, ce mardi 08 décembre 2020, dans le cadre de la 60è session ordinaire du conseil d’administration de cette institution.
Au cours de la cérémonie d’ouverture,   le DG, Denis Bohoussou de l’0API et  des responsables des organisations sœurs et partenaires, dont des représentations Européenne (Office Européen des Brevets, Office Eurasien des Brevets), Française, Chinoise (la China National Intellectual Property Administration),  Marocaine (Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale), ou encore Japonaise et Singapourienne, ont , entre autres et tour à tour, délivré leur message aux participants.
Au cours des travaux, des questions d’importance majeure ont retenu l’attention des participants. En effet, les ministres ont planché sur plusieurs questions techniques d’intérêt pour les usagers. De  la mise en place d’un mécanisme de financement de l’invention à  l’Accord de Bangui révisé, avec l’entrée en vigueur de certaines de ses annexes en novembre 2020, en passant par l’innovation, l’aménagement du règlement portant organisation et fonctionnement de la commission supérieure de recours, l’instance juridictionnelle de l’OAPI  ou du Règlement d’application, rien n’a été laissé au hasard.
A l’occasion,  le Togo, le Tchad et la Guinée Bissau,  ont présenté leurs instruments de ratification, dans le cadre de leur adhésion complète aux textes de l’organisation.
Pour le ministre Kodjo  Adédzé, « La propriété intellectuelle tient une place de choix dans notre Plan national de développement 2018-2022 … Ce vaste chantier politique ne peut se concrétiser sans la valorisation des résultats de la recherche, plus exactement l’utilisation stratégique de la propriété intellectuelle, l’amélioration continue du climat des affaires et la mise en œuvre du nouveau code des investissements. »Enfin, l’orateur a appelé de tous ses vœux à la création d’un  «  mécanisme de reconnaissance mutuelle des titres de propriété industrielle, à l’image de la Zlecaf, d’en faire des priorités nationales et en défendre la protection vis-à-vis des tiers. »
En prélude à cette session de Lomé, le Togo a inauguré la semaine dernière, son premier Centre de documentation en propriété intellectuelle. D’un coût    total d’environ  500 millions de F CFA, l’ouvrage a  été financé par l’OAPI.
Gilles   OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here