Marchés publics :les représentants des communes du Grand Lomé s’imprègnent des procédures de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics.

0
49

Un système de passation des marchés publics dont les acteurs disposent des capacités adéquates est un élément clé pour le bon fonctionnement du système ainsi que pour le succès de toute réforme dans ce domaine. En effet, les marchés publics représentent une part importante de la dépense publique . La bonne gestion des marchés
publics dépend en grande partie de la capacité des différents acteurs et parties prenantes en nombre et en termes de compétences et de l’adéquation de ces dernières avec les exigences professionnelles que requiert un système de passation des marchés publics efficient.

C’est dans cadre qu’un atelier de formation  sur les « Procédures de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics », est ouvert ce lundi 19 avril , à Lomé. Cette initiative qui vise à renforcer les méthodes de contrôle dans un contexte de promotion de la bonne gouvernance a reuni les représentants des Communes du grand Lomé. Cet atelier de trois (3 )jours organisé par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) va certainement contribuer à une harmonisation des techniques de vérification des marchés publics, à une meilleure maitrise des risques et à un échange approfondi sur les techniques de détection des pratiques frauduleuses dans les marchés publics. L’impact de cet atelier se traduira également par le renforcement de l’efficacité de la dépense publique et une meilleure gestion des finances publiques dans  les communes. Le Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) Aftar TOURE qui mène depuis quelques mois, une vaste campagne de formation à l’égard des personnes responsables des marchés publics a salué les différentes rencontres organisées par le ministère en charge de l’administration territorial à l’endroit des communes.

  «   Nous allons former des membres du contrôle des marchés publics afin que ces derniers puissent mieux maîtriser la procédure de passation, d’exécution et de contrôle des marchés publics dans toute la transparence qui permet donc à ces communes d’utiliser les marchés publics comme outil de développement local. La passation n’est pas simplement une tâche administrative, mais une expression stratégique qui peut permettre de structurer l’économie locale grâce au développement des PME locales, à la création et la promotion de l’emploi local et grâce à la structuration sous traitance locale. C’est l’objectif de la formation que nous avons lancés depuis maintenant deux semaines » a indiqué Aftar Touré Morou, Directeur général de l’ARMP.

In fine, l’objectif est de réduire au minimum voire d’enrayer les déviances qui ont cours dans ce domaine, notamment les pots de vin, les rétro-commissions et autres, que favorisent les recours répétés aux ententes directes ou aux gré-à-gré.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here