« Mois du consommer local » au Togo : Le ministre Adedze kodjo invite au patriotisme économique

0
245

Placée sous le thème  « Promotion  de la consommation locale : défis  et  perspectives dans la mise en œuvre du PND », la 1ère édition du « Mois du consommer local » au Togo a été officiellement lancée le mardi 06 octobre dernier par le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé, du ministre en charge du Commerce  et de la  Consommation  locale, Kodjo Adédzé, du représentant-résident de l’UEMOA au Togo, Assoukou Raymond  Krikpeu et bien d’autres personnalités.La cheffe du gouvernement a dévoilé à l’issue de la cérémonie, la plaque inaugurale du « Hall du Consommer Local ».

Selon les initiateurs, cet événement vise à encourager et intensifier la consommation des produits locaux, valoriser la promotion des biens et services locaux afin de susciter l’envie et l’intérêt de la population pour l’utilisation desdits biens et services de même que l’amélioration des revenus des promoteurs.Tout  le mois d’octobre est donc consacré à la célébration des produits locaux pour susciter  l’intérêt  des  populations afin de stimuler la croissance car la consommation des produits du terroir constitue le socle du poumon économique de tout pays.

Pour le ministre Kodjo Adedze, consommer local ne doit pas se résumer en un simple slogan, il faut aller au-delà. « Consommer local ne doit pas se résumer en un simple slogan. Ceci doit plutôt se décliner et se traduire en un changement de paradigme, en un patriotisme économique, en un comportement citoyen de chaque Togolais », a-t-il avancé avant d’exhorter « chaque Togolais à contribuer à promouvoir la consommation locale et à utiliser les services locaux pour encourager le potentiel national ».

Au menu des activités marquant le « Mois du consommer local » au Togo » figurent l’élaboration  d’une stratégie nationale  de promotion de la consommation locale, l’organisation des panels, la réalisation des  activités de  promotion et de  visibilité  des entrepreneurs locaux, ainsi que des  produits  et  services  locaux,  des  visites d’unités de transformation dans les régions  économiques du pays, l’organisation des concours dotés de prix et des distinctions, la réalisation des émissions, des spots et des  documentaires,  aussi bien en milieux  rural et qu’urbain pour valoriser davantage le «Made  in Togo».Cette  première édition, il faut le noter, sera un carrefour d’échanges sur  les préoccupations  et les défis des secteurs productifs de l’économie nationale,  les chaînes de valeurs  porteuses, les exigences de la transformation des produits locaux dans le respect de l’éthique et des normes  de qualité, les besoins en investissement  du monde  des affaires,  l’exploration des voies et moyens à  mettre  en œuvre  en vue d’apporter des solutions idoines aux préoccupations liées à une consommation locale efficiente puis, d’envisager des  perspectives à court, moyen et long  termes.

 

Gilles  OBLASSE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here