Nouvelle hausse des prix des produits pétroliers /Le montant initialement prévu pour les subventions est largement dépassé

0
43

Le gouvernement Togolais a annoncé il y a quelques heures ,une nouvelle hausse des prix à la pompe des produits pétroliers , après une précédente il y a quelques mois . C’est ce qu’indique un arrêté interministériel, signé par les ministres en charge du commerce et de la consommation locale Kodjo Adedze, de l’Economie et des Finances Sani Yaya, et de la ministre déléguée chargée de l’énergie et des mines Mila Aziablé . Elle devrait prendre effet à partir de ce mardi 19 Juillet 2022.Selon une source proche du dossier ,cette nouvelle hausse intervient dans un contexte de « fluctuations des cours mondiaux des produits pétroliers . « D’abord, il faut dire que l »augmentation des prix des produits pétroliers correspond à un ajustement technique suite au constat d’une envolée des prix du baril de pétrole. Ensuite, la subvention de l’Etat qui a servi à limiter le poids de la hausse est plutôt devenue un piège dans la mesure où elle est de plus en plus importante et qu’elle sert à subventionner des pays voisins. En effet, des personnes viennent s’approvisionner chez nous pour revendre ailleurs.» indique le communiqué du gouvernement dont  nous avons reçu copie.Pour le mois d’avril dernier, les subventions accordées par le gouvernement pour soutenir les prix des produits pétroliers, s’élevaient à environ 12 milliards FCFA, selon une source. 

La situation mondiale reste très tendue et chaque pays fait des efforts pour protéger la population. Force est de constater que le gouvernement fait beaucoup. Le montant initialement prévu pour les subventions est largement dépassé.  Aujourd’hui si on continue avec ce niveau, ce serait impossible de satisfaire à d’autres besoins. Il faut aussi faire des choix. Car pendant ce temps, la subvention sur les engrais pour les paysans est aussi nécessaire et d’autres efforts encore.
En rappel ,l’augmentation des prix des produits pétroliers correspond à un ajustement technique suite au constat d’une envolée des prix du baril de pétrole.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here