PM Sélom Klassou « Le Togo se positionne aujourd’hui comme la porte d’entrée naturelle pour les affaires en Afrique de l’Ouest, un marché de plus de 320 millions de consommateurs »

0
269

 

Placée sous le thème : « Secteur privé moteur de croissance et du développement socio-économique du Togo », la semaine du secteur privé se veut un cadre propice pour le secteur privé. Plus précisément un cadre de réflexions devant permettre aux opérateurs économiques d’êtres plus compétitifs, innovants et d’intégrer les bonnes pratiques en matière des affaires et partager la vision du gouvernement qui veut booster l’économie du pays.Le Premier ministre Sélom Klassou a procédé  ce lundi 04 novembre 2019 à Lomé,    à l’ouverture officielle de la première édition de la semaine du secteur privé au Togo; une initiative qui vise à explorer les voies et moyens pour permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle .Kodzo Adedzé, ministre en charge du secteur privé relève que cette semaine démarre quelques jours après la publication du Doing Business 2020, baromètre de l’environnement des affaires où le Togo a fait un bond significatif .Pour lui, cette première édition va aider à explorer les pistes devant mener le secteur privé à jouer pleinement son rôle de partenaire privilégié dans l’émergence du Togo notamment dans la réalisation du Plan National du Développement (PND 2018-2020). Germain Essohouna Mèba, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) précise dans son discours que, la semaine du secteur privé est une manifestation visant à célébrer le secteur privé. Il ajoute que la création d’un environnement favorable aux affaires constitue le pilier central de la vision de faire du Togo une nation émergente. « Le classement DB 2020 dénote de la volonté de l’Etat togolais et ses partenaires de créer et maintenir un cadre favorable aux investissements ».Par ailleurs, le chef du gouvernement , M.Sélom Klassou s’est réjoui de la tenue de cet évènement quelques jours après la publication du rapport Doing Business de la Banque Mondiale qui octroie au Togo, une bonne note en matière d’amélioration de l’environnement des affaires.Il a exhorté les participants à faire de ces assises un catalyseur pour réaliser un rêve commun et faire effectivement du climat des affaires, un véritable instrument capable d’accroitre sensiblement les richesses du Togo et d’améliorer les conditions de vie des populations.« Le Togo se positionne aujourd’hui comme la porte d’entrée naturelle pour les affaires en Afrique de l’Ouest, un marché de plus de 320 millions de consommateurs », a-t-il laissé entendre.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here