Port de Lomé :Le trafic portuaire connaît une progression exponentielle qui est passée de 7,700 millions de tonnes en 2012 à plus 19 millions de tonnes en 2017

0
282

Parmi les activités ayant fait vibrer la 16ème Foire internationale de Lomé, il y a en bonne place la journée consacrée au Port autonome de Lomé (PAL).Le vendredi 29 Novembre 2019  une rencontre animée par Derman Abdoul-Razak, chef service relation communication au PAL, les promoteurs de la FIL,Mme ADANLETE Akuelé la Directrice Commerciale du port  et les plus proches collaborateurs du Directeur Général ,le contre-amiral Fogan Adégnon , en présence du Directeur général du Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF) ,les opérateurs économiques,et les exposants  .Les responsables du PAL ont présenté au public  ses différents services à travers une conférence débat axée sur le thème : « la gestion de la clientèle aux services du développement portuaire ».

Pour les organisateurs,le trafic portuaire a connu une progression exponentielle , qui est passée de 7,700 millions de tonnes en 2012 à plus 19 millions de tonnes en 2017, soit une augmentation de 148%.  il y a de quoi vanter les mérites et potentialités du Port Autonome de Lomé (PAL). Au regard de tout cela, en plus d’autres performances, « le Port Autonome de Lomé est réellement un vecteur de développement économique et social, que nous devons être fiers de vanter un peu partout », a déclaré Derman Abdoul-Razak  lors de la journée dédiée à cet effet à la structure sur le site de la 16eme foire internationale de Lomé (FIL).Les autres caractéristiques du PAL sont entre autres : des équipements et infrastructures de dernière génération, des conditions nautiques exceptionnelles, un bassin délimité par deux digues qui le protègent de l’ensablement, une manutention et un transfert de marchandises dans l’enceinte du PAL qui s’effectuent sans contraintes douanières ; ce qui lui confère la place de premier port en eau profonde de la sous-région et le 4e port de l’Afrique.

Aujourd’hui, la capitainerie du port, a-t-il relevé, assure en continu la régularisation du trafic, règle l’ordre d’entrée et de sortie des navires ainsi que tous les mouvements de navigation dans le port.

« Elle dispose à cet effet d’outils performants d’aide à la navigation comprenant un service radar des phares, des balises, des bouées d’approche et un système Vessel Trafic System (VST) qui permet la surveillance des voies d’eau navigables et la gestion du trafic maritime. Elle est également dotée d’un service de remorqueurs dont le remorqueur d’Agbodrafo, l’un des plus performants de la sous-région avec une puissance de 5.000 CV, un système antipollution et un système anti-incendie » a-t-il indiqué.

Pour information,le Port Autonome de Lomé a procédé à la réhabilitation  de sa voirie interne qui  permettra aux usagers : une rapidité des opérations, une fluidité de circulation, une décongestion des marchandises.

RAPPEL

Le Port de Lomé a été inauguré le 26 avril 1968 et la date du 1er mai 1968 est reconnue comme date de démarrage officiel de l’exploitation du Port de Lomé. Cependant, le 21 janvier 1967 demeure la date marquante dans l’histoire du Port qui voit pour la première fois arriver la « Birte Hugo Stinnes », son premier bateau à quai. La configuration du Port de Lomé à ce moment comprenait un môle constitué d’une dalle en béton armé sur pieux en béton précontraint centrifugé de 75 cm de diamètre et de 12 cm d’épaisseur battus à la sonnette.

 

Gilles  OBLASSE

gillesoblasse@gmail.com

92991414

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here