Problèmes d’eau et d’assainissement:   Des efforts sont en train d’être faits pour renverser la tendance grace au PEAT2.

0
369

 

 La mairie de Tsévié située à 35 km de Lomé a procédé le 26juin 2019 à la réception provisoire  des latrines  témoins construites dans les quartiers de la ville. Ces ouvrages d’assainissement sont réalisés dans le cadre du projet PEAT2 : eau potable et assainissement » financé par l’Union européenne mis en œuvre dans la commune. Les travaux de construction de la première phase des latrines individuelles pour ménages ont été lancé le 04 mars 2019.Le projet a prévu la réalisation de 400 latrines dans la commune. Le maire de la commune de Tsévié a dans son discours appelé les acteurs à œuvrer en synergie d’actions dans le cadre de la mise en œuvre du projet PEAT2.

« Cette action est une des réponses de l’Union européenne à la problématique d’assainissement et d’accès à l’eau potable dans la commune a déclaré Bruno LOGLO ». Des remerciements ont été faits à l’adresse des donateurs pour l’appui financier et technique apportés pour la réalisation des travaux de ce projet. La population riveraine manifestait aussi sa grande joie. Ceci a contribué à réduire significativement la défécation à l’air libre, améliorer l’hygiène et l’assainissement en milieu familial. Dans la commune de Tsévié qui compte beaucoup d’habitants, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement n’est pas chose aisée. C’est ce qu’a laissé entendre le premier bénéficiaire.

 

 Dans la commune, le projet va permettre la réduction des pathologies comme les parasitoses, les dermatoses et les diarrhées grâce aux actions d’intermédiation sociale. La tendance à la baisse ou la stagnation de ces pathologies montrent le lien entre les pratiques d’une bonne hygiène, l’amélioration de l’assainissement et la santé des communautés a déclaré Houndjo membre de l’équipe de pilotage du projet.

La deuxième phase du Projet Eau et Assainissement au Togo (PEAT-2) consiste en la réalisation d’investissements couvrant des adductions d’eau potable, des infrastructures d’assainissement domestique et l’amélioration de la gestion des déchets solides dans les communes de Tsévié, Sokodé et Kara. Ces investissements seront accompagnés d’un appui institutionnel. Le PEAT 2 a un montant total de 38 millions d’euros soit près de 24,9 milliards de FCFA, dont 19,7 milliards de FCFA de contribution de l’UE. Il fait suite au PEAT 1, d’un montant de 13,1 milliards de F CFA, actuellement en cours de mise en œuvre à Atakpamé et Dapaong.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here