Sommet du G20 : les ministres Sani Yaya et Kodjo Adedze ont invité les investisseurs allemands à participer à la réalisation des projets prioritaires portés par la feuille de route gouvernementale.

0
57

Le sommet économique du G20 Compact with Africa (CwA) s’est tenu vendredi dernier à Berlin, en Allemagne en présene des ministres Togolais Sani Yaya et Kodjo Adedze. Plusieurs dirigeants africains ont été présents à cette rencontre qui a été  présidée par la chancelière Angela Merkel.L’objectif principal ici est de réduire les risques et de faciliter les financements. Mais il s’agit aussi de réaffirmer la présence de la politique allemande sur le continent africain », fait savoir Christoph Kannengießer , directeur général de l’Association africaine des entreprises allemandes. Au cours de son intervention, le ministre de l’économie  Sani Yaya a notamment rappelé les avancées réalisées par le Togo depuis son adhésion au mécanisme : « Depuis l’adhésion de mon pays au Compact with Africa, le gouvernement togolais a poursuivi ses efforts en vue de réaliser des réformes susceptibles d’attirer plus d’investisseurs et de créer des emplois pour les jeunes et les femmes », a-t-il fait remarquer.Le  crédo  des organisateurs : amorcer un changement de paradigme dans la politique de développement et son bras armé stratégique et financier sera l’initiative « Compact with Africa ». L’idée derrière est de favoriser les investissements privés dans les pays d’Afrique en soutenant les plus volontaires.

L’un des objectifs de la rencontre de Berlin est de dresser un bilan à mi-parcours dans la mise en œuvre de l’initiative Compact with africa, un projet lancé en 2017 par la chancelière Angela Merkel, lorsqu’elle présidait le G20.

En rappel , le G20 a été créé lors d’une réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales du G7 en 1999 en réponse à la crise financière asiatique de la fin des années 1990. À l’origine, il avait pour but de réunir les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des économies avancées et émergentes afin de soutenir la stabilité des marchés financiers et de promouvoir la coopération économique.

 

Gilles OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here