SPORT /Subvention de l’International Handball Féderation à la Fédération Togolaise de Handball : Les ligues et les clubs rentrent en possession de leur part

0
117
En prélude à la reprise prochaine des activités sportives, la Fédération Togolaise de Handball a déféré  à son siège avec les présidents de ligue et les responsables des clubs. Au centre  de la rencontre présidée par le président Dodji Kétémépi Kokou entouré de ses proches collaborateurs, Mme Peace Adiho et Kpégba Dovi, le partage de la subvention octroyée par la Fédération Internationale de Handball, un recadrage des activités  par rapport aux restrictions dues à la pandémie du coronavirus et une mise au point concernant l’électioin d’un nouveau bureau . Au cours de le rencontre qui s’est déroulée en deux vagues, restrictions dues à la pandémie au coronavirus oblige, le président de la FTH, Dodji Kétémépi Kokou a indiqué à la trentaine de  participants, la nécessité où ils se trouvent de veiller au respect des mesures barrières au sein de leur club, au cours des séances d’entrainement. Il s’agit de l’installation de dispositif de lavage de main, le respect de la distanciation sociale, le port obligatoire de cache-nez pour ceux qui ne sont pas sur l’aire de jeux, le lavage régulier des mains et une prise de température par thermoflash à l’entrée. Le président a annoncé qu’il y aura des descentes inopinées sur le terrain pour s’assurrer de l’observation effective de ces mesures. Dans la foulée, le président a donné lecture d’un courrier du ministre des Sports, communiqué à la Fédération par le Comité Olympique du Togo. Dans le document transmis à la FTH, il est recommandé l’observation d’un train de mesures barrières : le respect des règles d’hygiène. Notamment, il est demandé aux responsables et aux sportifs  d’éviter les embrassades, de privilégier les activités en plein air, d’interdire à quiconque viendrait à présenter des symptômes de la pandémie, de participer aux séances d’entrainement; d’établir une fiche de présence à chaque séance en vue de faciliter un traçage au besoin, d’interdire la vente de boissons et de nourritures dans les stades, la mise sur pied d’une cellule Covid-19 à tous les niveaux et l’instauration d’un test de dépistage 72 heures avant les compétitions. Pour ce qui est de la convention octroyée par la International Handball Féderation (IHF) qui est de 3 millions de F CFA, elle a été distribuée aux participants, conformément à des critères propres à la Fédération. D’après le président, un effort a été fait pour être équitable au maximum dans la répartition. A cause de la crise et pour diverses autres raisons, a -t-il indiqué, des clubs se retrouvent en veilleuse et il icombe à la Fédération de les réveiller. C’est pour cette raison que la liste des bénéficiaires a été élargie le plus possible. Une enveloppe de 60 000 F CFA a été remise à chaque participant au titre de la subvention. Suite à des doléances formulées par les participants, chaque représentant de club de l’intérieur du pays a été gratifié d’un ballon de Handball gracieusement offert par la FTH.
Parlant du renouvellement du Bureau, le président Dodji Kétémépi Kokou a révélé que si la fédération n’était pas confrontée à la problématique de gestion des problèmes de regroupement et des conditions d’accès au congrès, l’élection d’un nouveau bureau, serait déjà effective depuis le mois de novembre dernier. La grande règle, d’après lui, c’est d’éviter de tomber dans la chienlit engendrée par des irrégularités qui avaient même donné lieu à des échanges de coups de poing au niveau de certaines instances. La régularité des clubs et d’autres problèmes de représentativité, sont autant de difficultés auxquelles la Fédération se trouve confrontée sur ce plan, a-t-il relevé. « Nous n’avons pas envie de nous éterniser à la tête de la Fédération. Nous sommes prêts à passer le relais. L’élection se déroulera sous l’égide du minsitre des Sports », a déclaré le président de la FTH qui au passage, a demandé à l’assistance d’applaudir un des membres du bureau à savoir, Mme Peace Adiho pour son accession à la vice-présidence du Comité Olympique togolais. Elle a été choisie non par complaisance, mais pour son mérite et sa valeur, elle défend la cause des handballeurs et surtout celle des femmes, a-t-il précisé.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here