Tikpi Atchadam continue de jouer un rôle central, via les réseaux sociaux.

0
317

 

Tikpi Atchadam n’a plus participé depuis quelques mois aux  manifestations de la coalition.Les apparitions en public du leader du Parti national panafricain (PNP)  remonte  depuis le Vendredi 29 décembre. Il était aux côtés de ses collègues de la coalition de l’opposition togolaise à Accra, pour rencontrer le président ghanéen, médiateur dans la crise politique qui secoue le Togo depuis plusieurs mois.  Il reste  toujours présent dans les têtes de ses militants et des manifestants auxquels il s’adresse régulièrement, via des messages vocaux .    Dans un message de vœux de fin d’année adressé à ses militants et au Togolais, le leader du PNP appelle les « Togolais à ne pas baisser la garde, mais plutôt à finir la lutte qu’ils ont entamée le 19 août 2017 ». Pour le natif de Kparatao, la crise togolaise pour lui, reste intacte après le 20 décembre 2018.  « Notre option pour le pacifisme est définitive. Nous n’avons pas de plan B pour la simple raison que nous n’avons pas besoin de plan B. L’évaluation et le bilan de la feuille de route de la CEDEAO révèlent que la crise togolaise reste intacte. Dès lors, nous serons bien obligés de dérouler la déclaration de Tchamba jusqu’à son extrémité. Sur ce, la lutte continue », a-t-il insisté .Les réactions ont d’abord été mitigées. « Il est clair que c’est un admirable tribun qui sait s’adresser au peuple », estime l’un de ses partisans. «  Pour la première fois depuis dix ans, quelqu’un défie véritablement le pouvoir en place et nous fait rêver d’alternance », poursuit-il.

Celui dont la vie serait en danger au Togo est toujours le bienvenu dans le palais du président guinéen, Alpha Condé. Selon les informations, il serait très proche de Tibou Kamara, l’influent conseiller d’Alpha Condé, et du ministre de l’Intérieur, Alpha Ibrahima Keira.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here