Togo/ La Filière Karité du Togo(FIKATO)  forme ses sociétés coopératives sur la vie associative

0
33

 

La Filière Karité du Togo(FIKATO) réorganise ses sociétés coopératives. Elles sont plus d’une centaine formées conformément à la loi OHADA (Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires, ndlr)  et réparties sur l’ensemble du territoire national togolais. Elles viennent de bénéficier d’une formation relative à l’organisation de leur vie associative dans l’activité autour du karité. Durant une semaine, une équipe d’experts nationaux a sillonné plusieurs préfectures des régions productrices du karité pour renforcer les capacités des femmes collectrices et transformatrices du karité. L’objectif étant de les amener à optimiser leur production. Cette formation qui intervient seulement quelques jours après la visite de terrain de l’AGK( Alliance Globale du Karité, ndlr) et la FIKATO pour constater l’état d’avancement de la mise en œuvre du programme régional d’appui au développement commercial inclusif de la filière karité(PRADCIFK), s’inscrit dans les priorités de la Filière Karité du Togo de doter les différentes coopératives d’outils de fonctionnement afin de permettre aux femmes de s’autonomiser financièrement. « Il nous a paru important, depuis que nous nous sommes lancé dans ce processus de réorganisation de tout le secteur karité au Togo il y a quelques années,  d’apporter un coup de pouce à toutes ces femmes  battante qui exercent dans le karité pour leur permettre de sortir de la pauvreté en faisant en sorte qu’elles deviennent financièrement autonomes à travers leur activité autour du karité. Cette formation fait partie d’une série d’autres formations dont elles vont toutes bénéficier toujours dans l’optique de les amener à gagner le pari de leur autonomisation. Je me félicite du succès de ce séminaire qui traduit aussi la volonté de la FIKATO de contribuer à la mise en œuvre du Plan national de Développement(PND) en son axe2 », nous a expliqué la présidente de la Filière Karité du Togo, Mme Elisabeth Essodolom Pali-Tchalla. Les curricula de formation développés porte sur le développement coopératif  ou la vie associative et vise à doter les femmes collectrices et transformatrices de karité du Togo des connaissances en termes de savoir-faire et savoir-être indispensables à la vie en association et surtout nécessaire au bon fonctionnement des coopératives dont elles sont membres. Essentiellement, trois modules ont été développés au cours de ces rencontres : Le développement coopératif, l’agrégation des amendes de karité, le développement commercial et la gestion des entrepôts. Dans le cadre de cette dynamique de renforcement des capacités des sociétés coopératives, une campagne de remise de matériel de collecte, de stockage et de transformation est prévue dans les tous prochains jours au bénéfice des membres de la FIKATO. Créée en 2016, la Filière Karité du Togo(FIKATO) reste à ce jour la seule grande faitière nationale des producteurs du karité au Togo avec plus de 100 sociétés coopératives immatriculées par l’Etat togolais. Elle est implantée dans toutes les régions productrices du karité à savoir, la région des plateaux, la région centrale, la région de la kara et la région des savanes.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here