TOGO : les acteurs ayant illégalement aménagé des installations sur le littoral, sommés de libérer les espaces

0
66

Les ministres chargés de l’administration territoriale, de la sécurité, de l’économie maritime et de l’urbanisme, qui montent au créneau, reviennent à la charge dans un récent communiqué conjoint. Et pour cause ,le délai imparti pour libérer le domaine public maritime, arrive à échéance le mois prochain, le 03 mars 2021. Au risque de s’exposer à la rigueur de la Loi ,les acteurs ayant illégalement aménagé des installations sur le littoral, avaient été sommés de libérer les espaces occupés, dans un délai de 06 mois, au risque de s’exposer à la rigueur de la Loi.Dans le cas d’espèce, ces espaces devraient notamment être libérés, pour faciliter l’implémentation de certains projets, dont le programme de lutte contre l’érosion côtière et la pollution marine.

Dans un récent communiqué, signé par les ministres en charge de l’environnement, des infrastructures et de l’urbanisme, l’autorité publique informe ainsi que ces espaces sont du domaine public, et leur occupation sans autorisation, est illégale.

« Il a été constaté depuis quelques temps, des installations anarchiques sur les places le long des côtes togolaises, ces occupations du domaine public maritime sont contraires aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur. » indique un ommuniqué signé des ministres il y a quelques jours 

Gilles OBLASSE

 

Gilles OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here