Tsévié : ANADEB organise une campagne d’information et de sensibilisation sur la mise en place d’un Registre social unique ( RSU)

0
258
La mise en place et le fonctionnement du Registre Social Unique (RSU) fait objet d’un atelier d’information et de sensibilisation des décideurs ce 9 Décembre 2019 à Tsévié ,ville située à 35 km de Lomé. Une initiative de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base( ANADEB ) , conformément à la feuille de route de la mise en œuvre du projet de Filets sociaux et services de bases dont elle assure l’exécution, avec l’appui technique de la Banque mondiale, autour du thème « RSU, pour des politiques sociales plus éfficaces. »
L’objectif général visé par cet atelier, à en croire les organisateurs, c’est de « Faciliter les prises de décisions pour la mise en place du registre ». Le projet vise à assurer aux ménages et communautés pauvres, un meilleur accès aux infrastructures socio-économiques de base et aux filets sociaux. Il intègre à ce titre, la composante « Appui à la mise en place d’un système de filets sociaux » dont relève cette campagne d’information.
Cette campagne se tiendra dans les chefs lieux des régions à Tsévié, Atakpame, Sokode, Kara et Dapaong et prendra fin avec l’étape de Lomé le 19 Décembre. La rencontre cible les préfets, les médias, les chefs cantons, et les acteurs des communautés à la base. Dans son allocution Mme KATANGA Mazalo Directrice Générale D’ANADEB revient sur le projet   RSU
«  le projet s’inscrit dans le souci permanent du pays, de disposer d’un mécanisme exhaustif et harmonisé d’identification des groupes vulnérables ou pauvres ». Et d’ajouter que: « (…) La mise en place d’un registre social unique s’avère déterminant pour le gouvernement. Ceci, en termes de volonté de disposer d’une politique sociale cohérente, d’éviter la dispersion des investissements, et de canaliser les dépenses sociales vers les ménages les plus nécessiteux de manière efficiente et efficace ». Le représentant du Ministre de l’Action Sociale , de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Monsieur Ferdinand GANI a déclaré dans son discours d’ouverture « le registre social unique permet de disposer d’une méthode de ciblage unique des bénéficiaires des programmes de développement, avoir une base de données exhaustive sur les caractéristiques socio-économiques des ménages et éviter la dispersion des investissements en réduisant au maximum les risques de doublons et les fraudes . « 
Cet atelier, organisé à  l’Hôtel Saint Georges de Tsevie , par ANADEB financé par la Banque mondiale , à travers le Projet Filets Sociaux Productifs, a permis une autre avancée dans le processus de mise en place de cet important outil d’aide à la décision en matière de réponse à la pauvreté et à la vulnérabilité.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here