Tsévié ville pilote, du projet de promotion de la planification familiale dans les villes togolaises.

0
613
Le projet de promotion de la planification familiale dans les villes togolaises, a été officiellement lancé mercredi à Tsévié (Ville située à 35 Km au nord de Lomé), ville pilote dudit projet. La cérémonie de lancement de ce projet a été marquée par la présence de plusieurs autorités administratives, traditionnelles et des conseillers municipaux nouvellement élus, au soir des élections locales du 30 juin dernier, pour le compte de la commune.
L’objectif général de ce projet est d’assurer la promotion de la planification familiale pour l’amélioration de la santé sexuelle et reproductive. Ce qui permettra aux populations surtout les jeunes filles et les femmes au foyer, de pouvoir définir volontairement la durée d’espacement des naissances de leurs enfants, et surtout d’éviter les grossesses non désirées.
Financé en majeure partie par l’association internationale des Maires Francophones (AIMF), la Ville de Paris, et la Fondation Bill et Milinda GATES, qui sont à la fois ses partenaires techniques, le projet vise entre autres un triple objectif.
Il s’agit d’une part de sensibiliser et mobiliser les acteurs urbains sur la planification familiale et la santé sexuelle reproductive. Ensuite d’améliorer l’offre de la planification familiale et de santé sexuelle reproductive urbaine. Enfin de capitaliser ses acquis au niveau national afin d’assurer l’engagement des municipalités et plaider pour plus de financement de ce service au niveau national.
Pour M. LOGLO Bruno président  de la Délégation spéciale de la commune de Tsévié , la réussite de ce projet doit recevoir l’implication des acteurs de la planification familiale ainsi que de la population concernée car la planification familiale est de nos jours un enjeu de développement.
C’est dans cette dynamique que l’ATBEF représentée à la cérémonie de lancement par docteur Selom NOUSSOUKPOE chef programme de l’institution, dans son rôle régalien de permettre aux populations les plus pauvres d’avoir accès aux services de santé reproductive, s’est joint à la commune de Tsévié pour conduire ce projet.
« Notre travail consistera à la mobilisation des acteurs, au diagnostic en matière de planification familiale dans la ville de Tsévié, et à l’organisation de l’offre des services », a indiqué Selom NOUSSOUKPOE chef programme à l’ATBEF.
Pour rappel, la ville de Tsévié fait partie des quatre (4) villes africaines retenues dans le cadre de ce projet, lors de la 37è AG de l’association des Maires Francophones, qui s’est tenue en juin 2017 à Montréal au Canada. C’est d’ailleurs à cette occasion que la mairie de Tsévié a soumissionné ledit projet à l’AIMF et la fondation Bill et Milinda GATES, qui l’ont retenu en raison de sa qualité et de l’alignement de ses objectifs sur la politique nationale et la stratégie de l’initiative pour la santé et la salubrité en ville.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here