UEMOA : la LCT et ATC en action pour la mise en place d’un cadre communautaire juridique et institutionnel de protection des consommateurs.

0
82
La protection du consommateur est une des préoccupations majeures des entrepreneurs
sociaux. Nombre d’organisations internationales s’y sont intéressées, proposant aux pays
d’adopter des politiques ambitieuses en la matière. C’est dans ce cadre qu’ un séminaire de formation et de sensibilisation  au profit des consommateurs du Togo  sous le   thème : « Synergie d’actions pour la protection des consommateurs au sein de l’UEMOA » est ouvert à Lomé ce jeudi 27 Mai 2021.Organisée par la LCT et ATC, en collaboration avec le ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, la cession a été ouverte par le représentant du ministre Kodzo Adédzé. Il reunit des hommes de droit ainsi que  des médias .
La préoccupation relative à la protection du consommateur qui a pris naissance aux EtatsUnis d’Amérique dans les années 1960 ne va pas s’arrêter au pays de l’Oncle Sam.La problématique inhérente à la protection des consommateurs y est d’émergence récente, tant il est vrai que le libéralisme économique et médiatique a longtemps pris le dessus.Si les vertus de l’économie de marché devaient lui être profitables, sa protection paraissait secondaire.
Cet atelier de deux jours se situe dans le cadre de l’accompagnement de l’UEMOA à ses États membres dans le dessein de favoriser la mise en place d’un cadre précieux. C’est-à-dire d’un cadre communautaire juridique et institutionnel de protection des consommateurs dans l’espace UEMOA.
Cette session de formation qui est d’une importance capitale pour l’ensemble des consommateurs au regard des défis et préoccupations auxquels ils sont confrontés dans l’expansion de leurs droits, se veut un cadre de réflexion visant à la réglementation de la qualité, la fiabilité, l’accessibilité, l’équité et l’intégrité des biens et services.
C’est donc l’occasion pour les participants à cet atelier de formation de mieux appréhender un certain nombre de choses. Entre autres, les instruments juridiques nationaux et internationaux de promotion et de protection des droits des consommateurs ; les techniques de conduite, d’analyse et d’interprétation des données d’enquêtes ; des directives et instruments des Nations unies pour la protection des consommateurs ; du cadre juridique de promotion et de protection des consommateurs au Togo…
Pour Emmanuel Sogadji président de la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), la consommation est une notion transversale qui demeure intimement liée au développement et l’on ne saurait parler de développement sans consommation ou de consommation sans la protection des consommateurs. Cette transversalité précise t-il,  impose la synergie recherchée entre les gouvernants, les défenseurs des droits des consommateurs, les hommes de droit et de média dans le but de renforcer leurs capacités pour plus de protection et de promotion des droits des consommateurs dans un monde de plus en plus globalisé et dominé par le numérique.
Ainsi la mise en commun des synergies affirme t’il, devient un impératif pour doter le Togo de compétences aguerries en matière de protection et de promotion des droits des consommateurs pour leur permettre de contribuer à la mise en euvre du Plan National de Développement (PND) dans son axe 2 qui vise le développement industriel dans des secteurs créateurs de valeur ajoutée et significativement tournés vers l’exportation (agrobusiness, manufacture) et la satisfaction de la demande interne.
« Les modules retenus pour ce séminaire devraient nous permettre de mieux appréhender cette synergie indispensable pour la protection des consommateurs face au jeu de la concurrence, les réseaux sociaux, les transactions électroniques et la cybercriminalité », espère Emmanuel Sogadji.
« Nos échanges devraient permettre non seulement d’appréhender la complexité de la protection des consommateurs et la problématique de la culture de qualité des produits et services de consommation mais aussi de cerner les techniques de conduite d’une enquête notamment les outils et l’analyse des données », ajoute t’il.
Dans le cadre de la mise en oeuvre de la matrice d’actions 2020-2022 liée à la protection des consommateurs, la Commission de l’UEMOA a prévu d’appuyer les Etats membres pour l’organisation de séminaires et atelier de formation et de sensibilisation au profit des consommateurs, des hommes de droit et de média à travers les associations de consommateurs reconnues, particulièrement celles ayant régulièrement participé aux ateliers régionaux depuis 2018. Ce séminaire organisé par la LCT et ATC (deux organisations ayant participé à ces ateliers régionaux pour le compte du Togo, bénéficiaires de cet appui financier) s’inscrit bien évidemment dans ce contexte.
La question de protection des consommateurs faut-il le rappeler, est également au centre des préoccupations des associations de consommateurs, des gouvernements et de I’UEMOA, assorti d’une matrice d’actions 2020-2022. Ces documents ont été validés par les experts des Etats membres lors d’une réunion tenue du 10 au 13 décembre 2019 à Ouagadougou
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here