Unité Spéciale d’Intervention de la Douane (USID) – Des agents DE L’OTR formés.

0
563

 

Le lundi 21 janvier 2019 l’Office Togolais des Recettes (OTR) a organisé la  cérémonie  de libération de la première promotion de l’Unité Spéciale d’Intervention de la Douane (USID) en fin de formation sur le champ de tir de la 1er Bataillon d’Intervention Rapide (1BIR) à Lomé.La cérémonie a été présidée par le Commissaire Général de l’OTR Kodjo ADEDZE en présence des Commissaires des Douanes  et des Impôts .L’objectif est de renforcer les capacités opérationnelles des douanes togolaises.Le Commissaire général de l’OTR a salué la franche collaboration qui existe entre l’OTR et la haute hiérarchie militaire. Tout en souhaitant que cette collaboration puisse continuer, il a remercié les GILATpour le professionnalisme qui a entouré la formation.  « Depuis les attentats de New York, la douane a compris qu’elle devrait se repositionner autrement par rapport à l’ensemble des risques qu’elle rencontre surtout opérant comme agence gouvernementale pour frontière.Durant le stage les agents ont été formés par le Groupe d’Intervention Leger Anti-Terroriste (GILAT) sur des techniques entre autres : la maitrise avec ou sans arme de l’adversaire, l’escorte de convoi, l’instruction sur le tir de combat et de précision, la pratique d’intervention en véhicule.

Démarré le 25 novembre 2018, ce stage a duré 9 semaines et a permis à 34 agents sur 37 d’être outillés pour mieux faire face à des menaces de tout genre sur le terrain telles que les contrebandes, les pratiques illicites et autres étant entendu que de nos jours l’insécurité est sans cesse grandissante dans le monde.

L’histoire de la contrebande

La contrebande désigne le transport illégal de marchandises ou de personnes, en particulier au travers de frontières, ceci afin d’éviter de payer des taxes ou de faire entrer des produits interdits dans un pays ou, inversement, d’en faire sortir malgré l’interdiction (on parle alors d’évasion). Par extension, et comme il s’agit des mêmes réseaux, la contrebande peut concerner des personnes, soit pour leur permettre d’entrer dans un pays qui leur est fermé, soit pour leur permettre de sortir d’un pays qui leur interdit. Le plus souvent, les biens alimentent un marché noir tandis que les individus sont contraints au travail clandestin.

L’histoire de la contrebande est aussi longue que controversée ; elle est probablement apparue le jour même où la première taxe a été créée. Dans les régions frontalières ou sur les côtes, la contrebande est, à certaines périodes de l’histoire, un élément économiquement structurant au point d’être un moteur des interventions étrangères par des puissances visant à mieux contrôler les flux de marchandises et de taxes.

 

Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here