Yawa KOUIGAN:«Je dois mes accomplissements d’abord à la miséricorde divine et notamment à la force de travail mise au service de convictions propres et d’un engagement public sincère » .

0
258
Yawa Kouigan fait partie des femmes les plus influentes du Togo. Âgée de la quarantaine, c’est un nouveau défi pour cette ex-cadre d’Ecobank, issue du parti Union pour la République (UNIR), titulaire d’une Maîtrise de droit privé, option droit des affaires ainsi qu’une Maîtrise en communication. Elle doit ses accomplissements d’abord à la miséricorde divine et notamment à la force de travail mise au service de convictions propres et d’un engagement public sincère.
  Le Maire de la commune Ogou1 vient d’être élue présidente de la Faîtière des communes du Togo (FCT). Pour cette dame de fer qui a sans doute fait face aux   pesanteurs qui empêchent les femmes de se faire une place en politique en Afrique, il est important que les femmes togolaises sortent ‘des sentiers de la victimisation’.« Quand on croit en quelque chose, on n’a pas de mal à aller au front ! »L’objectif que Yawa Kouigan se fixe justement en toute entreprise n’est pas de « …forcément cultiver une différence ». À l’en croire, elle n’aspire qu’à « exister » tout en essayant, « …de vivre ses engagements, ses convictions le plus sincèrement possible ». Contribuer à la vie nationale et « à faire avancer les choses », surtout dans les moments cruciaux, semblent pour elle matière, au bout du compte, à tirer bonheur et fierté. Cette fierté, elle la ressent aussi à l’idée de compter parmi les pionnières en politique et de servir d’exemple pour les femmes qui, trouve-t-elle, ne devraient pas souffrir du “syndrome de l’imposteur“, mais s’engager sans a priori et faire valoir leurs aptitudes.Joviale, un brin rieuse, la juriste, un temps dans son parcours d’avocate à la cour (2007 et 2009), paraît résolument, au cours de l’enregistrement de ses confidences, n’afficher aucune forme de complexe inutile.« Je fais les choses que j’aime faire… », affirme-t-elle. Et d’ajouter « il y a des choses dans lesquelles je crois profondément ».
Le nouveau bureau de la  Faîtière des communes du Togo (FCT)
Présidente KOUIGAN Yawa Ogou1
Vice Président Grand Lomé Gomado koamy Golfe1
Vice président région maritime Alexis Aquereburu LACS1
Vice Président centrale TCHEDRE Agoro sansane TCHAOUDJO 3
Vice Président kara: ADOM Simfeilé Kozah 4
Vice president savane DOUTI Kampa Tome 3
Trésorière Générale : Mme AGAGLO Adjo Zio2
Trésorière Générale adjointe madame KOUBONOU Touni Doufelgou2
Rappel
 Rassemblant aujourd’hui les 117 communes  opérationnelles du pays l’ancienne  l’UCT s’est fixée comme principales missions de renforcer les capacités des responsables et agents municipaux, de promouvoir la décentralisation mais aussi les communes membres sur le plan national et international, et de développer une solidarité intercommunale. De par son positionnement, l’UCT est à même d’être, en quelque sorte, la courroie de transmission entre les collectivités locales et la Société Civile, et ainsi de favoriser les partenariats entre ces deux types d’acteurs du développement.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here