YOTO : Les populations de Sika-kondji et de ses environs délivrées de l’obscurité par la Fondation Heidelberg Cement-Togo

0
100
Depuis quelques mois, les populations de Sikakondji  sont délivrées de l’obscurité grâce au projet d’électrification rurale initié par La Fondation Heildelberg Cement (HC) au profit de leur localité. La réception définitive de la phase 1 de ce projet a eu lieu le 6 janvier 2021 en présence des représentants des parties prenantes du projet à savoir, Gomado Koami, Directeur Exécutif de  la Fondation Heidelberg Cement, Sonhaye Kpandja de l’Agence Togolaise d’Electrification Rurale et des Energies Renouvelables (AT2ER), Agossa Kodjo Mensan Directeur Général du cabinet EGEB 3A,  A. Tovignikou Secrétaire du Comité Cantonale de Développement de Tokpli et des responsables de l’Agence CEET de Tabligbo.
L’événement a donné lieu à un  passage en revue des transformateurs d’alimentation par une cellule de vérification du courant qui a démarré son opération à Monénou et qui a attesté de la régularité du fonctionnement des installations.
Se confiant à la presse à la fin de la cérémonie, le Directeur Exécutif de la Fondation Heidelberg Cement  a déclaré : « Ce jeudi 7 janvier 2021, avec nos partenaires techniques, la CEET, l’AT2ER, SCANTOGO, nous avons réalisé la réception définitive du projet d’électrification rurale dans le village de Sikakondji et de ses environs. Ce projet  a pour objectifs, entre autres, la promotion du développement de  la zone, d’où son électrification. Puisqu’on ne peut pas parler de développement local sans l’électrification d’une zone.  Ce  projet est lié aux engagements en matière de durabilité à l’horizon 2030 pris par SCANTOGO. L’un des axes de ces engagements c’est d’être un bon voisin. Dans ce cadre, SCANTOGO travaille à travers sa Fondation HC avec les communautés locales, c’est-à-dire, le comité de développement du canton de Tokpli pour identifier des actions pouvant concourir au développement  de la zone. Parmi elles, figure l’électrification de la zone ».
Pour ce qui concerne la mise en œuvre du projet, l’orateur a été sans ambages dans l’énumération des différentes péripéties du processus : « Dans un premier temps, nous avons mené une étude d’impact environnemental  et social pour réduire les impacts de ce projet. Nous avons toujours travaillé avec les populations locales pour identifier les localités à bénéficier du réseau électrique. SCANTOGO n’étant pas habilitée à exécuter le projet,  nous avons fait recours à l’AT2ER comme maître d’ouvrage et qui nous assisté dans le montage du projet. SCANTOGO a pris sur lui de commettre également un cabinet pour le suivi technique de la réalisation. Nous avons travaillé aussi avec la CEET qui va exploiter le réseau et  c’est cette société qui nous a donné l’autorisation avant le démarrage des opérations… Ce qui est intéressant dans le cadre de ce projet, c’est ce partenariat, cette complicité avec la CEET qui a aussi pris  sur elle d’injecter plus de 102 millions de nos francs pour l’extension du réseau. C’est donc avec un satisfecit que SCANTOGO procède ce jour à la réception définitive de ce projet ».
M. Gomado Koami  a relevé que SCANTOGO est allée encore plus loin en acceptant de subventionner, à la demande des populations locales, 570 compteurs prépayés dont le montant a été directement versé à la CEET. Sur ce point, il précise que les ménages n’ont été identifiés ni par SCANTOGO, ni par la  Fondation HC mais par le Comité cantonal de développement de concert avec les autorités traditionnelles locales.
Le canton de Tokpli fait partie des 12 cantons composant la préfecture de Yoto. Il compte 10 gros villages dont Adabadji-Kondji, Adabian, Affikou-Kondji, Akladjénou, Sika—Kondji et Tokpli. Ces derniers forment chacun un réseau de hameaux et de fermes. Sur les 12 840 habitants qu’il comptait en 2010, seul 0,7% utilisait le courant électrique, si on en croit les chiffres rendus publics sur le sujet par ANADEB. La même source indique que la plupart des familles utilisent des lampes à pétrole ou de poche à piles ou solaire pour l’éclairage dès la tombée de la nuit. Ce qui constitue un frein au développement local  et surtout à l’éclosion des initiatives d’auto employabilité des jeunes.  C’est pour pallier cette situation que Scan-Togo, à travers ce projet d’électrification rurale d’un coût total de 341 573 411 de F CFA a volé au secours de cette localité.
La Fondation Heidelberg Cement –Togo est créée le 19 mars 2014 par les 3 filiales du Groupe Heidelberg Cement au Togo (CIMTOGO, SCANTOGO et GRANUTOGO) dans le cadre de sa responsabilité sociétale d’entreprise (RSE).  Reconnue par arrêté ministériel n° 0099/MATDCL-SG-DOCA du 24 juin 2014, elle a pour but de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des populations pour un développement durable et participative.
Gilles  OBLASSE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here